Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4327 du 26/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Collecte de l’impôt foncier en 2012 : Les résultats en deçà des prévisions
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  Notre Voie


Le
© Abidjan.net
Le président Alassane Ouattara participe au 40eme anniversaire de la Zone franc à Paris
Le directeur général des Impôts, Pascal Kouakou Abinan


 Vos outils




Le directeur général des Impôts (Dgi), Abinan Pascal, avait annoncé à grand renfort de publicité au début de l’année 2012 qu’il réussirait à collecter 100 milliards Fcfa au 31 décembre de la même année. Malheureusement, il n’a pu collecter que 48 milliards Fcfa. Il a avoué son échec, lors d’une interview qu’il a accordée à Radio Onuci au lendemain du séminaire-bilan que son institution a organisée à Yamoussoukro.
« L’année dernière, nous avons dit que notre objectif en impôt foncier devrait être de 100 milliards Fcfa. Mais, on a assorti cet objectif des moyens d’accompagnement. On a créé spécialement des services affectés à la gestion de l’impôt foncier. Ce sont les services d’assiette d’impôt foncier qui n’existaient pas, ce sont les recettes d’impôt foncier qui n’existaient pas. Mais créer un service et le faire fonctionner, ça prend du temps. Il y a 45 recettes d’impôt foncier et 45 services d’assiette d’impôt. Rendre ces services fonctionnels, cela a pris du temps de sorte que c’est dans le dernier trimestre de l’année 2012 que ces services ont été véritablement opérationnels. De sorte que nous n’avons pas pu atteindre notre objectif de 100 milliards (…). On a réalisé 48 milliards Fcfa », a-t-il avoué. Maintenant que les services, selon Abinan Pascal, sont fonctionnels, il a encore promis de collecter 100 milliards en 2013. Ou du moins « on va approcher les 100 milliards Fcfa étant en entendu que cette année, l’objectif qui nous a été fixé en foncier est de 85 milliards ». L’Etat ivoirien, a-t-il déclaré, mise énormément sur l’impôt foncier pour renflouer ses caisses. « On en appelle vraiment au patriotisme des Ivoiriens pour qu’ils s’acquittent de leur impôt foncier (…). Quand vous payez votre impôt foncier, vous participez au développement de votre région, de votre commune ou de votre ville parce que 90% des fonds récoltés reviennent aux collectivités décentralisées», a-t-il exhorté. Et de poursuivre : « On veut vivre dans des villes coquettes où il fait bon vivre, où la voirie est praticable et où le nettoyage est fait. Il faut bien donner les moyens à ces autorités décentralisées. C’est l’objectif que poursuit l’impôt foncier».
Abinan Pascal est convaincu que l’impôt quel qu’il soit est collecté sur tout le territoire et qu’il n’y a aucunement de zone où l’impôt n’est collecté. Pour lui, il n’y a plus de zone Centre nord ouest (Cno).
Il a rappelé que dans les années 2010-2011, c’est à peine 20 milliards Fcfa que sa structure collectait en impôt foncier.

Gomon Edmond

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment