Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3953 du 26/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Santé

Santé maternelle/ Complications de la grossesse : Plus de 450 femmes meurent chaque jour en Afrique
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Plus de 450 femmes et filles continuent de mourir chaque jour en Afrique de complications de la grossesse ou de l’accouchement. Ces statistiques alarmantes ont été révélées par le Directeur Exécutif du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Dr. Babatounde Osotimehin, dans une déclaration rendue publique, hier. Il a indiqué que malgré les résultats remarquables dans le domaine de la santé maternelle, beaucoup reste à faire. Et la situation de la santé maternelle ne s’est pas améliorée en Afrique au même rythme que sur les autres continents. Selon Dr. Babatounde, Une récente étude publiée par la Revue médicale de grande renommée, ‘‘The Lancet’’ a montré qu’en 2008, huit des dix pays enregistrant les taux de mortalité maternelle les plus élevés se trouvent en Afrique. «Les pays qui ont été frappés avec une sérénité particulière par l’épidémie du VIH/Sida ont vu les chiffres augmenter plutôt que de baisser ces dernières années», a expliqué le Directeur Exécutif de l’Unfpa. Si l’Afrique compte seulement 14 % de la population mondiale, a t-il expliqué, elle regroupe nettement plus de la moitié des décès maternels dans le monde. Alors que ce sont décès évitables dans leur majorité. Car dira t-il, ce ne sont pas des maladies incurables mais c’est le manque d’accès à la planification familiale, de soins élémentaires et d’une assistance qualifiée lors de l’accouchement, d’examens médicaux et de conseils durant la grossesse qui sont les principales causes de ces pertes en vies humaines. Toute chose qui représente un frein au développement économique et social. Pour éviter une ‘’hécatombe’’, l’Union africaine (UA), avec le soutien de l’Unfpa, a lancé la Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique (CARMMA). Et un sommet de la CARMMA s’est tenu cette semaine à Addis-Abeba (Ethiopie) sous les auspices de ces deux Institutions. Il représente une chance pour les pays qui doivent s’engager à nouveau à mettre en œuvre la campagne ainsi qu’à partager des idées et bonnes pratiques. Le Directeur Exécutif de Unfpa a expliqué que les décisions prises cette semaine en Ethiopie, aideront à stimuler une transformation positive de l’Afrique. «Si l’on veut que le continent poursuive le remarquable progrès économique et social réalisé durant la dernière décennie, la réduction de la mortalité infantile et maternelle doit être une priorité absolue. Il est à notre portée de faire en sorte qu’une femme ne meurt pas en donnant la vie», a souligné Dr. Babatounde Osotimehin.

AC

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment