Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Société

La directrice du Genre déplore les freins à la promotion des femmes
Publié le samedi 26 janvier 2013  |  AIP




 Vos outils




Bouaké - La directrice centrale chargée du genre, Mme Kaba Fofona a déclaré vendredi à Bouaké que beaucoup de promesses ont été faites par le gouvernement pour atteindre un taux de 30% de femmes dans les instances de décisions, les postes de candidature et de nomination, notant cependant que les pesanteurs socioculturelles, aussi bien en zone rurale qu'urbain, en compromettent la réalisation.

‘’ Les pesanteurs socioculturelles existent malheureusement en Côte d’Ivoire, les viols, les répudiations, la marginalisation... toutes ces pratiques néfastes sont le lot quotidien des femmes’’, a relevé Mme Kaba présente à Bouaké pour représenter la ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, à l’atelier de consultations sur le genre organisé par la Banque Mondiale.

La directrice du genre a expliqué que l’on s’appesantit sur la situation de la femme parce que les disparités entre l’homme et la femme sont grandes par rapport aux privilèges de la vie. ‘’L’homme contrôle les ressources, décide de tout’’, a-t-elle fait remarquer.
La représentante de la ministre Anne Désirée Ouloto a indiqué que pour la Côte d’Ivoire, la question du genre est une stratégie pour donner une chance égale aux hommes et aux femmes, pour qu’ils participent au développement de la vie économique.

‘’Le genre est un outil de développement qui permet de mobiliser toutes les énergies pour favoriser le développement au profit de tous’’, a fait savoir Mme Kaba qui pense qu’il faut trouver les solutions aux problèmes et besoins pratiques des hommes et des femmes pour résoudre les besoins stratégiques d’accès au pouvoir et dans les sphères de prise de décisions.

Mme Kaba Fofana a encouragé les femmes à la réflexion, soulignant et que la ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant attend avec beaucoup d’impatience les recommandations de ses "sœurs", pour améliorer la situation des femmes en Côte d'Ivoire.

(AIP)
nam/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment