Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Région

Yamoussoukro : Le préfet livre les perspectives pour 2013 à la presse
Publié le dimanche 27 janvier 2013  |  AIP




 Vos outils




Yamoussoukro – Le préfet de Yamoussoukro, André Assoumou Ekponon qui présentait vendredi, les vœux du nouvel an à la presse locale, a dévoilé les activités principales qu’il entend conduire au cours de cette année.

L'administrateur civil a demandé à la presse de demeurer dans la même vision d’accompagnement des autorités dans le développement de la capitale administrative et politique, avant de dévoiler les activités principales pour 2013.

« L’année écoulée, il n’y a pas eu de problème majeur dans notre circonscription administrative, encore moins dans notre ville. Cette année, nous aurons beaucoup à faire. Nous allons surtout communiquer autour des problèmes relatifs à la vie de notre cité. Pour ce faire, nous allons demander votre concours pour informer largement la population », a-t-il dit aux acteurs de la presse locale.

Pour ce qui est de la question foncière, le préfet de la région du Bélier a souligné que beaucoup de lotissements anarchiques et d’attributions basées sur du faux ont été annulés, notamment sur les domaines étatiques. « Dès mercredi (30 janvier, ndlr), à 10H, nous allons rencontrer les propriétaires terriens, les agents d’affaires pour échanger sur la question foncière, informer sur les décisions du gouvernement à cet effet », a-t-il annoncé.

« Concernant la divagation récurrente d’animaux dans la ville, le gouverneur, le maire et moi avons pris un arrêté conjoint instaurant l’abattage systématique des animaux divagateurs. Mieux, pour ne pas être confrontés à d’autres problèmes, notamment l’enlèvement et la destination des animaux abattus, nous préconisons la mise aux arrêts des bergers afin d’accéder aux propriétaires et leur demander de parquer leurs bêtes », a expliqué le préfet qui a évoqué en outre les questions de la nuisance sonore et la floraison de "maquis" (gargottes) bruyants.

Relativement aux taxis communaux et véhicules roulant au gaz domestique, le préfet de Yamoussoukro préconise leur retrait pur et simple de la circulation. Ce, ajoute-t-il, à cause de leur dangerosité pour les populations, les installations n’étant pas faites dans les règles de sécurité mais surtout l’usage du gaz butane étant réservé au seul usage domestique. « Tout ceci, nous allons le faire avec tact pour sauvegarder la cohésion », a précisé M. Ekponon.
Quant au fonds d’appui aux femmes mis en place par la Première Dame, Dominique Ouattara, le préfet a rappelé qu’il est de 100 millions FCFA uniquement réservés aux femmes de la région du Bélier, sur un montant global d'un milliard FCFA. « J’ai appris qu’on prend de l’argent aux femmes qui viennent souscrire à ce fonds. J’irai rencontrer les responsables de la Coopec pour laisser des consignes strictes de ne prendre aucun sou à personne pour ne pas faire des frustrées, de veiller à ce que ce soit les ressortissantes de notre région qui accèdent à ce fonds », a-t-il prévenu.

Sur la question de l’absentéisme et de la corruption dans l’administration, le représentant du chef de l’Etat a indiqué que la crise évoquée comme motif est terminée et qu’il n’y a plus de raison que des individus abandonnent leurs postes. « Nous allons les sensibiliser à travers des rencontres avant la répression », a expliqué le préfet, dénonçant la corruption qui se pratique dans l’administration ivoirienne.

« On a besoin de tout le monde pour que notre ville soit plus attrayante, plus belle », a conclu le préfet de la région du Bélier et du département de Yamoussoukro.

(AIP)
zgrp/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment