Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Après l’arrestation du leader des jeunes « patriotes » : Doumbia Major parle à Blé Goudé
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  Le Democrate


Congrès
© L`expression par DR
Congrès panafricain pour le renouveau démocratique en Côte d’Ivoire (Cpr): Doumbia Major se prononce sur le second tour de la présidentielle
Mardi 9 novembre 2010. Abidjan, siège du Mouvement des forces de l’avenir (MFA). L`ancien leader de la FESCI, Doumbia Soumaïla Major, président du Congrès panafricain pour le renouveau démocratique en Côte d’Ivoire (Cpr), face à la presse


 Vos outils




L’ex-secrétaire à l’organisation de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) n’est pas resté indifférent à l’extradition de Charles Blé Goudé. Doumbia Major a commenté sur sa page Facebook, l’arrestation du leader de l’ex-galaxie patriotique.

Arrestation de Charles Blé Goudé: dois-je m`en réjouir? Il est vrai que j`ai été torturé et traîné nu dans les eaux usées du Commandement supérieur de la gendarmerie du Plateau où Blé est venu me regarder comme une bête de foire ; il est vrai que j`ai été torturé au sein du camp Agban et à l`école de gendarmerie où j`ai même subi le supplice des fourmis magnans sur le corps ; il est vrai que j`ai été torturé au camp d`Akouédo et à la Brigade de recherche ; il est vrai que ceux qui, en son temps, ont soutenu mes positions d`un syndicat étudiant neutre dans le débat politique, ont été torturés ou tués ; il est vrai que Bakayoko Memissa a été tué, Kouassi Hervé a été tué, Kignelman a été tué, Koné Moudoulaye a été tué et on lui a même tranché le sexe, Abib Dodo a été tué et enterré au campus ; il est vrai que de nombreux camarades qui m`ont soutenu ont été interdits d`avoir accès au campus, gâchant ainsi leur vie d`étudiant ; il est vrai que mon frère-aîné a eu le crane fracturé par un coup de crosse de fusil à la prison d`Akouédo et que mes amis ont été torturés sous l`ordre de Blé Goudé et de ses soutiens politiques et militaires. Tout ceci est vrai. Mais, non seulement, je ne me réjouis pas de son arrestation. Que celle-ci ait été arrangée par lui-même pour survivre politiquement ou pas. Je ne voudrais pas commenter cette arrestation, car quand j`ai pardonné une chose du fond de mon cœur, je ne reviens pas sur le pardon que j`ai accordé. J`ai pardonné à Charles Blé Goudé et je demande à tous mes proches et amis, dont je connais le désir ardent de vengeance, de pardonner. Laissons chacun avec sa conscience, car dans la vie, la plus grande des prisons, celle à laquelle nul ne peut échapper, c`est notre conscience !
Ndlr : le titre, le surtitre et le chapeau sont de la Rédaction.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment