Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L`intelligent d`Abidjan N° 2748 du 29/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

Musique / Rock & folk : Ounto, le nouvel album de Phil Azoumé Jay
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  L`intelligent d`Abidjan




 Vos outils




Phil Azoumé, membre des Woody travaille depuis quelques années à sortir «Ounto», son nouvel album. Prévu initialement pour être sur le marché du disque en début d’année 2012 «si les choses s’étaient bien passées», Phil Azoumé annonce cet album de douze (12) titres entre avril et mai 2013. C’est au micro de Axel Illary, en France, que le musicien parle de ses projets avec ou sans les Woody. Comme en 92, où Chris de Bagnon (ex-batteur des Woody) sortait un album solo, Phil Azoumé qui en était l’arrangeur et le directeur artistique, propose vingt (20) ans après chris l’album Ounto, du nom de sa génitrice décédée le 24 décembre 2006. Il lui rend d’ailleurs un hommage à travers un titre qui porte le même nom. «En attendant que les Woody se retrouvent, je me suis permis de faire un album car je suis avant tout un musicien. Je ne vis qu’à travers mes œuvres», a indiqué Phil Azoumé qui ajoute désormais à son pseudo Jay. C’est le diminutif, explique-t-il, de Djédjé, son patronyme. Sur Ounto, aux accents rock et folk, Phil Azoumé Jay enregistre (featuring) avec Ismaël Agana (son neveu), Reine Pelagie et Amy Bamba qui, elle, assure également auprès de Julie (qui joue avec Tiken Jah) les chœurs. Sur cet album, Phil honore la mémoire du batteur Chris de Bagnon à travers un titre chanté en duo avec John Yalley. «L’aventure continue», rassure-t-il. De Chris de Bagnon, Phil Azoumé retient qu’il était, «au sein des Woody l’artiste par excellence». Ce qui explique la façon dont Chris de percevait les choses et faisait parler le talent qu’il avait de concevoir ses chansons. Phil lui reconnaît un talent de «grand compositeur» au même titre que Jack (Dely), un autre membre du groupe. «C’était l’âme du groupe, un animateur hors pairs, la gentillesse faite homme. Il aimait partager, il donnait tout ce qu’il avait au point où il pouvait brûler son cachet en une nuit pour faire plaisir aux gens. Les grands ne restent pas longtemps sur terre, Dieu l’a rappelé auprès de lui», a-t-il regretté. Mais, ce départ de Chris ne signifie en rien pour Phil la fin du groupe les Woody qu’ils ont crée en 1985. «Les Woody, c’est ma famille originelle. Un jour, avec un peu de chance, vous verrez les Woody au grand complet – à l’exception de Chris de Bagnon, paix à son âme», précise le guitariste qui a fait appel à Kadja Philippe Gnagné (Pipo), un ancien des Woya pour jouer la basse sur l’album Ounto. Mais, avant avril où mai prochain, Phil Azoumé entend donner, avec «Awalé» (un single de 2 titres : Ibossé et Awalé), un avant-goût de Ounto. «C’est une façon pour moi de prôner l’union entre les peuples, entre les hommes et les femmes», soutient-il. Cependant, le single qui parle d’amour est un hommage qu’il rend à Obou Dapia Madrice, un de ses amis musiciens, décédé il y a quelques années. Madrice était avec Phil, Paul Dodo, Tiburce Koffi, Momo Louis, Abou Cheick Smith (…), membre de l’Orchestre de l’Université d’Abidjan (Oua). Phil Azoumé vit à Clermont-Ferrand, en France, depuis une douzaine d’années avec sa famille.
Koné Saydoo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment