Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Culture / Fespaco : la Maison de l’Afrique-Mandingo et le Burkina Faso instituent un nouveau Prix pour la promotion de l`image de l’Afrique
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  Ivoire-Presse


Culture
© Ivoire-Presse par DR
Culture / Fespaco : la Maison de l’Afrique-Mandingo et le Burkina Faso instituent un nouveau Prix pour la promotion de l`image de l’Afrique
Jeudi 24 janvier 2013. Montréal, Qc (Canada). La Maison de l’Afrique - Mandingo et le gouvernement du Burkina Faso signent un Protocole d’Accord instituant un Prix spécial pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, ses arts et cultures, et de la créativité des Africains au sein du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le Protocole est signé par l’Ambassadeur du Burkina Faso au Canada, Monsieur Amadou Adrien KONÉ et la présidente directrice générale de la Maison de l’Afrique, Madame Mariam SY DIAWARA


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Institution par la Maison de l’Afrique - Mandingo et le Burkina Faso d’un prix spécial "Afrikenous" pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, ses arts et cultures, et de la créativité des Africains au sein du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou.

Montréal - La Maison de l’Afrique - Mandingo et le Gouvernement du Burkina Faso ont signé, le 24 janvier 2013 à Montréal, un Protocole d’Accord instituant un Prix spécial pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, ses arts et cultures, et de la créativité des Africains au sein du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le Protocole a été signé par l’Ambassadeur du Burkina Faso au Canada, Monsieur Amadou Adrien KONÉ et la présidente directrice générale de la Maison de l’Afrique, Madame Mariam SY DIAWARA.

La décision de la Maison de l’Afrique de décerner un Prix pour la promotion d’une meillleure image de l’Afrique participe de la poursuite de la mission d’Afrikenous. Il s’agit notamment à travers ce prix, de contribuer à la vulgarisation des succès des Africains et des innovations en cours en Afrique.

Doté d’un montant de quatre (04) millions de Francs CFA (environ 8 000 dollars américains), ce Prix vise à primer, récompenser et honorer, à travers le FESPACO, les meilleures productions cinématographiques africaines qui promeuvent d’une part, les références africaines en matière d’excellence, de créativité et de réussite, et d’autre part les mutations positives en cours sur le continent. Il sera réservé aux films africains et ceux de la diaspora, et décerné lors de chaque édition par un jury spécial proposé par la Maison de l’Afrique - Mandingo.

S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de signature, Mme SY DIAWRA a tout d’abord rappelé la nécessité que la définition, l’explication et la représentation de l’identité, des valeurs et des cultures africaines soient faites par les Africains eux-mêmes. Dans ce contexte, les oeuvres cinématographiques et audiovisuelles constituent de ce fait un puissant outil pédagogique pour la promotion d’une image positive de l’Afrique et des valeurs et cultures africaines, et de la créativité des Africains. Elle a ensuite traduit sa reconnaissance au Burkina Faso pour les efforts faits pour soutenir la culture africaine à travers le FESPACO, le plus grand festival de cinéma africain sur le continent. Pour sa part, l’Ambassadeur KONÉ s’est réjoui de cette nouvelle étape dans la coopération entre les entreprises de la diaspora africaine et l’Afrique au service de l’objectif visant à combattre les préjugés contre l’Afrique et l’afro-pessimisme. Il a ensuite traduit sa reconnaissance à Madame SY DIAWARA pour ses efforts inlassables pour la promotion des cultures africaines en fondant la Maison de l’Afrique, aujourd’hui présente au Canada, aux États-Unis et dans de nombreux pays en Afrique de l’Ouest.

Il a poursuivi en déclarant: «Aujourd’hui la Maison de l’Afrique est une source de fierté pour tous les Africains qui habitent le Canada. Elle a non seulement permis de mieux faire connaître les cultures de l`Afrique au Canada, mais elle a surtout créé un cadre propice pour des échanges entre l’Afrique et l’ Amérique du Nord.

L’institution du Prix pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, dans le cadre du FESPACO, va réhausser tout d’abord l’éclat du festival, mais va surtout renforcer les efforts visant l’éducation des Africains et des autres peuples du monde sur les exploits séculiers des Africains et les mutations en cours au niveau du Continent».


NOTE AUX ÉDITEURS

À propos du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO): Le FESPACO a été créé en 1969 sous l’appellation de « Premier festival de cinéma africain de Ouagadougou ». Du stade artisanal, il évolue en une manifestation importante de l’agenda culturel mondial et prend le nom de FESPACO en 1972, année au cours de laquelle il est institutionnalisé.

Dès lors, son développement connaît différentes phases liées aux évolutions politiques du Burkina Faso. À partir de 1983, la manifestation correspond à une nouvelle dynamique et se dote d’un volet commercial, avec la création du Marché international
du Cinéma africain (MICA), qui permet des échanges avec des chaines de télévision et l’achat de droits sur les films.

Le FESPACO a grandement contribué à l’essor de l’industrie cinématographique et vidéo du continent africain, et demeure le principal festival du genre en Afrique à donner la visibilité requise aux films africains. Il joue un rôle important dans la
conservation et la sauvegarde du patrimoine cinématographique africain aux côtés de la Cinémathèque africaine de Ouagadougou, institution qui en est l’émanation et grâce à laquelle la diffusion et la mise en valeur du patrimoine suscité est possible.

En 2013, le FESPACO sera à sa 23 ème Édition, qui se tiendra du 23 février au 2 mars 2013 autour d’un thème d’actualité à l’instar des éditions précédentes. Le thème retenu est « Cinéma africain et politiques publiques en Afrique ».

Au cours de l’édition 2013, des films africains (courts et longs métrages, films documentaires, TV et vidéo africaines, films de la diaspora africaine) seront en compétition. Les meilleurs seront sanctionnés par des prix provenant d’institutions diverses, le plus convoité étant l’Étalon d’or de YENNENGA, attribué au meilleur long
métrage et doté d’une valeur de dix millions de Francs CFA. À titre de rappel, l’Étalon YENNENGA depuis 1972 est allé aux pays suivants : Niger (1972), Cameroun (1976), Maroc (1973), Mali (1979, 1983,1995), Côte d’Ivoire (1981,1993), Algérie (1985), Mauritanie (1987, 2003), Burkina Faso (1991, 1997), Ghana (1989), RDC (1999), Maroc
(2001,2011), Afrique du Sud (2005), Nigeria (2007), Éthiopie (2009).
Communiqué de presse - SOUS EMBARGO jusqu’au dimanche 27 janvier 2013 à 16h00 TU


A propos d’Afrikenous / la Maison de l’Afrique Mandingo:

Afrikenous est une initiative lancée en 2012 par Mme Mairam SY DIAWARA pour diffuser et faire connaitre ce que l’Afrique offre de pertinent. La mission d’Afrikenous est de partager ce que l’Afrique a de meilleur à offrir au monde. Afrikenous.com vous invite à découvrir l’Afrique et sa diaspora à travers des témoignages, des réflexions et des reportages audio-visuels entre autres sur les hommes et les femmes qui écrivent les plus belles pages du continent. Afrikenous.com est aussi l’espace de partage de référence entre amoureux de l’Afrique où qu’ils soient dans le monde. Afrikenous.com ouvre le coeur de l’Afrique sous différentes facettes: sa culture, ses valeurs, son mode de vie, et ses exploits.

La Maison de l’Afrique - Mandingo est à la fois une maison de la culture, et un trait d’union incontournable entre le Canada, porte ouverte sur l’Amérique du Nord, et l’Afrique. Fondée en 2004 par Mme SY DIAWARA, sa principale mission est de faciliter les liens et le rapprochement entre les deux continents.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment