Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

La CPI "aggrave`` les charges contre Gbagbo, selon la presse ivoirienne
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  Agence de Presse Africaine


Grand
© Getty Images
Grand proces : La Vice présidente de la Cour Pénal International (CPI), Madame Fatou Bensouda et sa delegation recues par le President Alassane Ouattara
Mardi 28 juin 2011. Abidjan Photo : Madame Fatou Bensouda recu par le president Alassane Ouattara au Palais présidentiel au Plateau


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le procès de confirmation des charges contre l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, prévu le 19 février prochain a été décrypté par presse ivoirienne dans sa livraison de ce mardi en estimant que la Cour Pénale Internationale (CPI) affirme désormais que l’ex Chef de l’Etat ivoirien ‘’n’est plus co-auteur indirect’’ mais ‘’responsable direct’’ des crimes contre l’humanité commis en Côte d’Ivoire durant la crise post électorale qui a fait plus de 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011.


Le Jour Plus, croit détenir à propos des crimes commis de 2002 à 2011, le ‘'rapport qui fait trembler les tueurs''.

‘'La CPI enfonce Gbagbo'', titre le Patriote selon qui, à trois semaines de la confirmation des charges, la CPI démontre dans un rapport que ‘' Gbagbo n'est plus co-auteur indirect'' des crimes commis pendant la violente crise post électorale mais il est le ‘'responsable direct''.

Notre Voie, le journal officiel du Front populaire ivoirien (FPI), dénonce de son côté huit chefs d'accusation ‘'farfelus'', contre Gbagbo.

‘'Bensouda sur les traces d'Ocampo'', poursuit ce quotidien.

Dans le même élan, Soir Info dit savoir la manière dont Fatou Bensouda veut ‘'coincer'' Laurent Gbagbo.

Le journal s'appui sur un document de 58 pages publiés par le procureur de la CPI avant l'audience de confirmation des charges.

‘'Les 108 arguments de Bensouda contre Gbagbo'', renchérit l'Inter, là où le Nouveau Réveil estime que la ‘'CPI aggrave les charges contre Gbagbo''.

‘'Les gros mensonges de la CPI'', affiche le Temps pour qui la Cour se ‘'fourvoie'' en s'appuyant sur un ramassis de journaux pro-Ouattara pour dresser ses preuves contre Laurent Gbagbo.

Dans les colonnes de l'Intelligent d'Abidjan, ‘'Fatou Bensouda charge le général Philippe Mangou'', l'ex Chef d'Etat major des armées ivoiriennes sous Laurent Gbagbo.

Dans le même registre, Nord Sud Quotidien annonce qu'avant le procès de Laurent Gbagbo, la ‘'CPI charge Charles Blé Goudé''.

‘'La CPI sort ses preuves contre Gbagbo'', barre à sa Une l'Expression qui soutient détenir le mail qui a trahi Simone Ehivet Gbagbo, l'Ex première Dame de Côte d'Ivoire.

Ce quotidien revient en outre sur le rôle joué par Blé Goudé dans le hold-up électoral et les raisons pour lesquelles, il a chassé le général Philippe Mangou alors Chef d'Etat major des soldats pro-Gbagbo.

A en croire l'Expression, l'ancien régime a fait venir des armes de la République Démocratique du Congo (RDC) pour la bataille d'Abidjan.

‘'Le procureur Bensouda sans pitié pour Gbagbo'', écrit la Matinale, évoquant des ‘'preuves accablantes'' contre l'ancien président ivoirien.

Quand à LG Infos, il révèle à sa Une qu'il y a des ‘'personnes qui ont été payées pour témoigner contre Laurent Gbagbo''.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment