Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2813 du 29/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Apurement de la dette intérieure ivoirienne : Les préoccupations de l’Etat
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  Le Temps


Activités
© Ministères par FN
Activités gouvernementales: le ministre délégué chargé de l`Economie et des finances, Mme Kaba Nialé s`imprègne des réalités du Trésor
Jeudi 17 janvier 2013. Abidjan. Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique (DGTCP), au Plateau. Le DG, Adama Koné accueille le ministre de tutelle, Mme Kaba Nialé pour une visite de terrain


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Avec le soutien de l’Agence française de Développement (Afd), dans le cadre du dispositif institutionnel du contrat de désendettement et de développement (C2d), l’Etat s’est engagé à honorer les paris pris. Notamment le paiement de certaines dettes dues aux opérateurs économiques. Conformément aux modalités d’application et de la mise en œuvre du C2d, 6.7 milliards de Fcfa ont pu être décaissés sur les 16.4 milliards de Fcfa de l’aide budgétaire l’année dernière. Pour Mme Nialé Kaba, «le traitement du stock de la dette intérieure en 2013 devrait donner le ton. Ainsi, l’Etat, par le biais du Trésor public, devra honorer ses engagements, de façon régulière afin de maintenir la qualité des relations avec ses partenaires. L’objectif visé à travers ces différents paiements est le respect de l’engagement des 90 jours de la dette aux fournisseurs (…), la dynamique de croissance économique. Les secteurs bénéficiaires sont l’éducation, la santé et l’environnement». Ainsi, dans le secteur de l’éducation nationale, près de 800 millions ont été payés à l’Institut national Polytechnique Félix Houphouët-Boigny. Dans le secteur de la santé 2 milliards de Fcfa ont été payés en 2012, sur 45.8 milliards à la pharmacie de la santé publique (Psp). Pour les Chu de Bouaké, Cocody, Treichville et Yopougon, le paiement total s’élève à 1.3 milliards. Les autres Établissements nationaux publics (Epn) de la santé ont été financés à plus de 621 millions de Fcfa. L’assainissement de l’environnement a été aussi pris en compte pour 1.9 milliards de Fcfa.

Bamba M.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment