Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

CAN-2013 - Le Nigeria arrache son billet in extremis
Publié le mardi 29 janvier 2013  |  AFP


Football/CAN
© AFP par DR
Football/CAN 2013: Les Aigles du Nigeria battent l` Ethiopie (2-0)
Mardi 29 janvier 2013.Rustemburg, groupe C. Les Aigles du Nigeria affrontent les Ethiopiens pour le compte de la troisième journée des matchs de poules de la CAN 2013.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

RUSTENBURG (Afrique du Sud) - Le Nigeria a arraché in extremis son billet pour les quarts de finale de la CAN-2013 grâce à deux penalties de Victor Moses réussis en toute fin de partie contre l'Ethiopie (2-0), mardi à Rustenburg (groupe C).

Pour leur retour en Coupe d'Afrique, dont ils avaient manqué la dernière édition en 2012, les "Super Eagles" s'attendaient sans doute à un meilleur parcours et ont eu très chaud. Mais ils peuvent remercier le jeune attaquant de Chelsea dont les pieds n'ont pas tremblé après deux fauchages dans la surface de réparation (79e, 90e).

Le Nigeria, qui boucle le 1er tour à la 2e place du groupe C, va désormais devoir affronter le favori ivoirien au prochain tour, ce qui ne sera pas une mince affaire au vu de sa prestation quelconque face à l'Ethiopie, qui a terminé la partie à dix après l'exclusion de son gardien Bancha (86e).

Double vainqueur de la Coupe d'Afrique (1980, 1994), le Nigeria pourrait bien payer cher l'absence d'éléments de haut niveau, seul Mikel étant un titulaire régulier dans un grand club européen (Chelsea).

Les troupes de Stephen Keshi se sont longtemps montrées incapables de mettre de la vitesse et du rythme dans le jeu pour inquiéter leurs adversaires, bien regroupés en défense. Si Emenike, auteur des deux buts nigérians jusque-là, a été transparent, le sélectionneur nigérian peut tout de même se féliciter d'avoir donné sa chance à Moses, le détonateur de la fin de match.

Avant ces deux penalties salvateurs, le Nigeria n'avait quasiment rien produit, ne se montrant dangereux que sur des tentatives de la tête sans conviction d'Ambrose (3e) et d'Echiejile (34e) ou sur une reprise d'Omeruo largement au-dessus (45e).

La Côte d'Ivoire peut donc se frotter les mains, et le Nigeria trembler, avant un quart de finale qui s'annonce particulièrement déséquilibré.

kn/gv

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment