Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2814 du 30/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Pour dénoncer l’hypocrisie du régime : Le Cojep envahit le siège de la Cdvr
Publié le mercredi 30 janvier 2013  |  Le Temps


Politique
© Abidjan.net par Prisca
Politique : La jeunesse du FPI anime une conférence de presse
Samedi 26 janvier 2013. Abidjan. QG du FPI à Cocody. La jeunesse du FPI anime une conférence de presse pour annoncer la tenue d`un meeting à Yopougon le 16 février 2013


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le congrès des jeunes et des patriotes (Cojep), a marre de l’hypocrisie et de la perfidie du régime Ouattara, quant à la conduite du processus de réconciliation nationale en cours en Côte d’Ivoire. Ce mouvement politique doute de la bonne foi de Ouattara quant à sa volonté de réconcilier les Ivoiriens, toujours divisés. La création de la commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), que dirige, Charles Konan Banny n’a rien apporté depuis près d’un an d’existence, dénonce le Cojep. Dont le président intérimaire, Joël Poté a animé une conférence de presse le dimanche 27 janvier 2013 au baron de Yopougon. C’est devant une foule compacte vraiment exacerbée par la haine et la violence du régime Ouattara. il s’est agi au cours de cette conférence de presse, de remobiliser les troupes et de donner les dernières informations relatives à Charles Blé Goudé, le fondateur du Cojep. Qui, on le sait a été arrêté par le régime actuel et détenu dans un lieu secret depuis quelques semaines. Relativement à cette question hautement sensible, Joël Poté a annoncé le lancement de deux opérations d’envergure. Il s’agit de protéger la flamme de la paix, de la liberté, de la démocratie prônée par le président Laurent Gbagbo. «Laurent Gbagbo étant le père de la démocratie et du multipartisme, la flamme de liberté, de démocratie qu’il a allumée, n’a pas été suffisamment forte pour éclairer la conscience des Ivoiriens. au point où, des leaders politiques de mauvaise foi ont tenté de l’éteindre », regrette le président intérimaire du Cojep. Par conséquent, il convient d’agir pour maintenir cette flamme toujours allumée en Côte d’Ivoire. « J’invite tous les militants, sympathisants, la jeunesse à se rendre vêtus de blanc, au siège de la Commission dialogue, vérité et réconciliation de M. Charles Konan Banny, le samedi 02 février 2013 pour nous faire écouter. Nous nous portons volontaires pour être entendus par l’une des commissions locales qu’il a mises en place », annonce le président par intérim du Cojep. Il urge, dit-il de protéger les acquis démocratiques obtenus par le président Gbagbo après 30 ans de lutte. La deuxième opération se dénomme « Un Ivoirien, 1000 Fcfa » pour assurer la défense de Blé Goudé en cas de procès. Séance tenante, c’est plus de 500.000 Fcfa qui ont été mobilisés par les jeunes patriotes. Un numéro de compte a même été ouvert pour les patriotes de l’extérieur et des autres villes du pays.

F. Tété

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment