Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2274 du 31/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Inculpé pour crimes de guerre, assassinats : Blé Goudé craque et parle
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  Nord-Sud


Inculpé
© Abidjan.net par PRISCA
Inculpé de crimes de guerre, assassinats…: Blé Goudé entendu par le juge
Mercredi 30 janvier 2013. Plateau, Palais de justice. L’ex-leader des jeunes patriotes Charles Blé Goudé répond à la convocation de la justice


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Pour la deuxième fois depuis sa détention à la Direction de la surveillance du territoire (DST), Charles Blé Goudé a été entendu hier par le juge d’instruction, Delphine Cissé Makouéni.

Blé Goudé était face à la doyenne des juges d’instruction, Delphine Cissé Makouémi, hier, au tribunal d’Abidjan Plateau. En détention à la Direction de la surveillance du territoire (Dst), il est poursuivi pour crimes de guerre, assassinats, atteinte à la sûreté de l’Etat et vol de deniers publics. C’est un détachement de la police et de la gendarmerie, arrivé à 8 heures à la DST qui a conduit le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) au tribunal. Escorté par trois 4x4, l’ancien patron des jeunes patriotes est arrivé à 8 h 45, à bord d’un véhicule de la police aux vitres teintées. Il est conduit directement dans les cellules du parquet avant d’être entendu pendant 7 heures d’horloge par le juge d’instruction. Même si rien n’a officiellement filtré des échanges, (le dossier étant en instruction), des sources proches des débats nous apprennent que l’audition a été très chaude. Acculé, l’ex-leader de la galaxie patriotique, qui s’est entêté à tout nier lors de sa première audition, a fini, cette fois-ci, par lâcher des morceaux. Selon nos sources, il aurait même cité les noms de certains membres de la direction du Front populaire ivoirien (FPI) et des militaires en fonction ou en exil impliqués dans les crimes qui lui sont reprochés. De leur côté, les avocats de la défense rapportent que «  Charles Blé Goudé nous a dit qu’il subit une torture morale. Il a donc refusé dans ces conditions d’aborder toutes les questions de fond malgré les insistances du juge d’instruction de vouloir aborder le fond des choses. », a déclaré maître N’Dri, l’un de ses conseils, à la fin de l’instruction. C’est à 17 heures que Blé Goudé a rejoint sa cellule. Il faut rappeler que le prévenu a été arrêté à Tema au Ghana le 17 janvier et extradé à Abidjan par la route les heures suivantes.
Bahi K.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment