Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3957 du 31/1/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Santé

Chu de Cocody / Pourquoi l’électricité sera coupée : Un fait inhabituel
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




Le Chu de Cocody ne sera pas alimenté en courant électrique les 2 et 3 février 2013. Une situation qui n’est pas sans incidence sur le fonctionnement de ce centre hospitalier. Raisons pour laquelle, son directeur, le Pr Jean Claude Kouassi, a animé une conférence de presse hier, au sein de l’établissement, pour expliquer cet arrêt de fourniture en électricité. Le Chu de Cocody, a indiqué le Pr Kouassi Jean Claude, a acquis trois nouveaux stérilisateurs. Mais le fonctionnement de ce matériel de pointe nécessite l’installation d’un nouveau circuit électrique, l’ancien étant inadapté par rapport à la puissance du nouvel équipement. L’arrêt de deux jours de fourniture en électricité, a-t-il commenté, permettra à l’entreprise désignée, d’installer les nouveaux câbles et finaliser les travaux. En effet, un impératif s’impose au Chu de Cocody selon son premier responsable. «Les techniciens du fabricant européen doivent se rendre à Abidjan dans la première décade du mois de février afin de procéder aux derniers réglages avant la mise en marche des stérilisateurs», a-t-il indiqué. L’acquisition de ce nouveau matériel, a insisté le Pr Jean Claude Kouassi, est une nécessité pour le Chu. «La stérilisation sert à détruire les germes sur le matériel et le linge utilisé dans les services. Elle permet de minimiser ou d’éviter les infections. Depuis près de 4 ans, nous n’avons plus de stérilisateur au Chu de Cocody. Nous sommes obligés d’aller vers d’autres structures pour stériliser notre linge. Les nouveaux stérilisateurs ont une capacité de 1800 litres, soit le double de ce que nous avons auparavant. C’est donc dire que le délai de prise en charge des malades sera réduit. Pour nous, cet arrêt est donc nécessaire», a-t-il déclaré. Toutefois, il a tenu à rassurer la population qu’en aucun il ne s’agira d’évacuer les malades. Les services concernés étant les urgences (réanimation) et les services néo-natals. «Nous avons informé nos partenaires de ce que nous ne pouvons pas recevoir les malades pendant ces deux jours et même bien avant», a fait savoir le Pr. Jean Claude Kouassi. Une visite au 3ème étage nous a permis de voir des stérilisateurs déjà installés et de constater les travaux de réhabilitation de tous les services. Le matériel est estimé à 395 millions de FCFA.
D. Maïmouna

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment