Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Atelier MSFFE-FAO: Deux jours de partage d’expériences entre les femmes de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali et du Ghana pour dynamiser les flux commerciaux en matière vivrier
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  Ministères


Atelier
© Ministères par DR
Atelier sous-régional pour la revitalisation des réseaux de femmes et des flux commerciaux : Deux jours de partage d’expériences dans le domaine du vivrier
Mardi 29 janvier 2013. Abidjan. Salle des Banquets du Ministère de Affaires Etrangères, au Plateau. Atelier de restitution des résultats de l’étude pour la revitalisation du réseaux des femmes du Burkina Faso, du Mali, du Ghana et de la Côte d’Ivoire, sous la présidence et la présence effective du Ministre Anne Désirée Ouloto


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’atelier pour améliorer les flux commerciaux des réseaux de femme du Burkina Faso, du Mali, du Ghana et de la Côte d’Ivoire dans le secteur du vivrier a rendu ses conclusions le Mardi 29 Janvier 2013, à 15 heures. Le projet pilote initié à cet effet, avec pour cadre conceptuel le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et la Côte d’Ivoire, a été enrichi et validé à l’issue des travaux.

Les débats pendant les deux jours, conduits de mains de maitre par Madame GOULIVAS Aude, Présidente du Comité Scientifique, Consultante Nationale de la Côte d’Ivoire, ont permis de faire le diagnostic des réseaux de femmes au niveau de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits vivriers et ont débouché sur un partage des expériences et des résolutions très pertinentes, parmi lesquelles nous retiendrons :

(1) la sensibilisation des autorités de chaque pays en vue de l’appropriation des objectifs du projet par ces dernières et l’amélioration des flux commerciaux au profit des groupements de femmes. Ceci n’étant possible que par la dynamisation et la maîtrise de chaque maillon de la chaîne de valeurs que sont : la Production, la Conservation, le Transport, la Transformation, la Commercialisation et les mécanismes d’échanges transfrontaliers. Toute chose qui aura pour effet de réduire la pauvreté et d’autonomiser économiquement les femmes de ces quatre pays. (2) la duplication des expériences réussies, celle du Bureau de Vente des Producteurs (BVP) de Bouaké notamment, pour servir de mode opératoire et d’interface entre les partenaires de la chaîne des valeurs. (3) l’amélioration des réseaux routiers pour désenclaver les zones de forte production. (4) l’intégration de l’approche genre dans tous les projets de dévéloppement initié dans le secteur agricole. (5) le partage systématique des bonnes pratiques entre les pays (l’exemple des transformatrices du Mali, du BVP en Côte d’Ivoire et du système de finanacement des organismes de productions agricoles par le gouvernement au Ghana).

Il faut noter que la cérémonie de clôture a été présidée par Madame YATTIE, Inspecteur Général, représentant le Ministre Anne OULOTO, Présidente de l’Atelier, qui s’est félicitée pour la qualité des travaux et remercié au nom du Ministre, toutes les délégations qui ont participé à la rencontre. Elle a par ailleurs annoncé pour le mois de Février 2013, un forum de capitalisation des acquis.

Source : Service Communication
Ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment