Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Côte d`Ivoire: Blé Goudé, proche de Gbagbo, détenu en "résidence protégée"
Publié le jeudi 31 janvier 2013  |  AFP


Inculpé
© Abidjan.net par PRISCA
Inculpé de crimes de guerre, assassinats…: Blé Goudé entendu par le juge
Mercredi 30 janvier 2013. Plateau, Palais de justice. L’ex-leader des jeunes patriotes Charles Blé Goudé répond à la convocation de la justice


Recevez les alertes de l`actualité en temps réel par SMS

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Charles Blé Goudé, proche de l`ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, arrêté récemment et inculpé de "crimes de guerre" pour son implication présumée dans la crise de 2010-2011, est en "résidence protégée", a annoncé jeudi le ministre de l`Intérieur, Hamed Bakayoko.

"Il n`est pas détenu de façon clandestine, il est en résidence - on va dire
- protégée", a-t-il déclaré lors d`une réunion avec des responsables du
Congrès panafricain pour la justice et l`égalité des peuples (Cojep),
mouvement politique de Charles Blé Goudé.

Vu la "personnalité" de l`ex-chef des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo, "ce
n`est pas évident d`assurer sa sécurité dans une maison d`arrêt ordinaire", a
justifié le ministre, sans précision sur son lieu de "résidence".

Les avocats de Charles Blé Goudé ont vivement dénoncé mercredi le fait de
ne pas connaître son lieu de détention et affirmé que leur client subissait
une "torture morale".

Aux responsables du Cojep qui ont réclamé sa libération et une amnistie
pour tous les détenus du camp Gbagbo, le ministre de l`Intérieur a demandé de
"faire confiance à la justice". "La loi d`amnistie est un processus qui ne
peut pas faire l`économie de la justice, de la repentance et du pardon",
a-t-il dit.

Arrêté le 17 janvier au Ghana après plus d`un an et demi de cavale et
extradé dès le lendemain, l`ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo a
été inculpé le 21 janvier notamment de "crimes de guerre", en lien avec les
violences postélectorales de décembre 2010-avril 2011 qui ont fait environ
3.000 morts.

Arrêtée à la fin de la crise, l`ex-Première dame Simone Gbagbo est
également détenue dans une résidence, dans le nord du pays, comme l`avait été
Laurent Gbagbo avant son transfert fin 2011 à La Haye à la Cour pénale
internationale (CPI), qui le soupçonne de crimes contre l`humanité.

Sous sanctions de l`ONU depuis 2006 et considéré par des ONG
internationales comme responsable de nombreuses violences, Charles Blé Goudé,
surnommé "général de la rue" pour sa capacité de mobilisation, a été
régulièrement cité comme une cible possible de la CPI.

L`un de ses avocats internationaux avait déclaré à l`AFP avoir appris que
la justice ghanéenne avait arrêté son client dans le cadre d`un mandat d`arrêt
de la CPI, mais la Cour n`en a ni confirmé ni infirmé l`existence.

eak/tmo/dm

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment