Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d`Abidjan N° 2751 du 1/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Réconciliation nationale / Anne Désirée Ouloto aux populations de Toulepleu : ‘‘Si Awa Ehoura est ici, c’est que Paul Dokui peut revenir’’
Publié le vendredi 1 fevrier 2013  |  L’intelligent d`Abidjan


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: Le ministre Anne Désirée Ouloto rend hommage à 2000 « amazones » de la salubrité urbaine …
Jeudi 31 mai 2012. Abidjan. Esplanade du palais de la culture, de Treichville. Le Ministre de la Salubrité Urbaine, Anne Désirée Ouloto rend hommage à plus de 2000 « Amazone » de la salubrité


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Anne Désirée Ouloto, a convié les cadres, femmes et jeunes de Toulepleu à un cocktail de retrouvailles, le mercredi 30 janvier 2013, à la Caistab au Plateau. Il s’agissait pour elle, de resserrer les liens avec ses frères et sœurs. «En réalité, nous ne devons être qu’une seule famille. Nous devons rire ensemble, nous devons manger ensemble», leur a-t-elle dit d’emblée, en réponse à la déclaration de Guéi Paul, porte-parole de la jeunesse, qui a invité les populations de Toulepleu à se départir de leurs partis politiques, car dira-t-il, «l’essentiel pour Toulepleu, n’est pas les partis politiques». Puis, Guéi Paul de charger la ministre d’une mission ‘’historique’’ qui est celle de réconcilier tous les fils et filles de Toulepleu. Axant son propos sur l’essentiel des doléances de la jeunesse, Anne Ouloto s’est voulue rassurante : «depuis le 1er juin 2011, où j’ai été nommée ministre, je n’ai fait que prêcher la paix. Ce n’est pas en vain que le Président de la République m’a renouvelé sa confiance en me nommant au ministère de la Solidarité. Beaucoup parmi les exilés m’appellent. Je me suis déplacée personnellement pour rencontrer beaucoup d’entre eux. Mais, je n’ai pas fait écho de cela. Ne vous en faites pas, les exilés vont revenir. Leur place est ici. Nous n’avons aucun mérite qu’ils soient à l’extérieur. Nous allons très rapidement mettre en place le projet d’un comité qui se chargera de rencontrer nos frères exilés. Nous allons le faire parce que c’est le Président de la République lui-même qui me le demande. Ça veut dire que Paul Dokui peut revenir. Si Awa Ehoura est ici, c’est que Paul Dokui peut revenir. Il y a un temps pour toute chose. Pour la réconciliation, je vous dis oui», a-t-elle conclu sur le chapitre de la réconciliation. Pour le reste, Anne Ouloto a parlé de développement. «Le temps du développement a commencé. Mais tout dépend de vous. Je vous demande d’être humbles, d’être unis. La jeunesse que je souhaite avoir pour Toulepleu est une jeunesse volontaire, travailleuse, respectueuse et consciente. Lors de la visite du Président de la République à Toulepleu, l’hôpital n’avait pas d’échographe. Aujourd’hui, c’est chose faite. Le bloc opératoire qui n’était pas fonctionnel l’est aujourd’hui. Le fauteuil dentaire est disponible à l’hôpital. Nous n’attendons plus que le médecin radiologue. Pensez-vous qu’ailleurs, les choses se font avec autant de célérité ?», a-t-elle fait constater. Poursuivant, elle a insisté sur l’union et la cohésion des fils et filles de Toulepleu. «Nous sommes différents et nous pouvons penser différemment. Mais nous avons intérêt à nous entendre, à nous unir», avant de promettre aux aînés qu’elle traitera chacun de ses frères et chacune de ses sœurs sur le même pied.
A.Dedi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment