Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d`Abidjan N° 2752 du 2/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Grève du lundi 04 février / Les proches du ministre Kandia déclarent :‘‘La situation est grave’’
Publié le samedi 2 fevrier 2013  |  L’intelligent d`Abidjan


Grève
© Abidjan.net par Atapointe
Grève de l`Intersyndicale du Secteur Education: Kandia Camara reçoit les chefs religieux et les rois traditionnels du district d’Abidjan
Vendredi 14 decembre 2012. Tour administrative Plateau. La Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement Technique, Kandia Camara a échangé avec les leaders religieux et les chefs traditionnels du District d’Abidjan afin qu’ils puissent ramener à la raison, l’Intersyndicale du Secteur Education/ Formation (ISEF) qui entend entrer en grève illimitée à compter du 14 Janvier 2013.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Après quelques semaines de médiation des chefs traditionnels et religieux entre les deux parties, l’intersyndical du secteur Education-Formation (maternelle, préscolaire, primaire, secondaire et technique) a décidé de rentrer en grève, à partir du lundi 04 février 2013. Ce, pendant dix(10) jours. Pour montrer la bonne foi du ministre Kandia Camara, son directeur des affaires financières, Touré Kaffoumba a tenu à faire une mise au point.

«La situation est grave. L’Etat demande du temps pour répondre aux revendications de l’intersyndical des enseignants qui projette la grève pour ce lundi 04 février 2013 ». C’est le cri de détresse lancé par Ibrahima Kourouma, Inspecteur général, Coordonnateur général de l’Inspection générale du ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique. Avant lui, c’est Touré Kaffoumba, directeur des affaires financières dudit ministère qui a donné un point de presse relatif à cette grève. Selon lui, l’intersyndical des enseignants a déposé son préavis de grève le 15 janvier 2013 au ministère de l'Education Nationale et de l'Enseignement Technique pendant que la médiation des chefs religieux et traditionnels poursuivait son cours. C'est pourquoi, il a rappelé que le ministère comprend les revendications pour lesquelles des engagements fermes ont été pris par le Gouvernement. Puis, il a indiqué que le ministre Kandia les invite à s'inscrire dans une logique de trêve sociale pour sortir l'Ecole de sa léthargie actuelle due aux arrêts de travail, entraînant donc à la réduction drastique du temps d'apprentissage. L’argentier du ministère a souligné qu’en ce qui concerne les 5000 F CFA des indemnités de logement, l'Etat a payé ce montant à tous les instituteurs comme prévu dès le mois de janvier 2013. Mieux, l'Etat a payé en ce même mois de janvier, le salaire avec rappel à 1096 instituteurs-adjoints pour un montant de 3 653 922 298 francs, 594 instituteurs assimilés pour 2 747919200 francs CFA et 201 professeurs pour 970 793 100 francs CFA, soit un total de plus de 7 372 634 595 francs. Il a rappelé que les indemnités d'études surveillées, des maître d'applications, des directeurs d'école, ont été payées dans leur grande majorité à la fin des mois de novembre-décembre 2012. Les 25% restants payables en 2014. Conformément à un chronogramme arrêté d’un commun accord avec les syndicats, le paiement de deux milliards au titre du rappel du CAP 88 en 2013. A ces revendications majeures, a dit l’argentier, s'ajoutent celles des conseillers pédagogiques que sont les paiements du carburant, des indemnités des maîtres d'application, des directeurs d'école et des études surveillées. C’est environ la somme globale de 207 milliards de francs que l’Etat devait à l’intersyndical.
M.Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires