Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3959 du 2/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Le PND entre dans sa phase d’opérationnalisation / Mabri aux populations du district des Montagnes : “Vous serez témoins et acteurs des changements qui vont s’opérer”
Publié le samedi 2 fevrier 2013  |  Le Patriote


Relance
© Abidjan.net
Relance économique : Réunion du Groupe consultatif Pour le Financement du Plan National de Développement 2012-2015
Mardi 4 décembre 2012. Salle de Conférence de la Banque mondiale Paris. Photo: Albert Mabri Toikeusse, ministre du Plan et du développement.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le PND entre dans phase d’opérationnalisation. Le ministre d’Etat, ministre du Plan et du Développement, Albert Mabri Toikeusse, a procédé ce jeudi 31 janvier dernier, à l’installation du comité de suivi de la mise en œuvre du PND du district des Montagnes, qui comprend les régions du Tonkpi, du Guémon et du Cavally. Ce sont à terme, selon le ministre, 14 comités de district qui seront installé à travers tout le pays. Ceci, dira-t-il, pour favoriser l’appropriation du PND par les populations. Et celui du district des Montagnes est le tout premier à être installé.
« Le président de la République veut que les Ivoiriens sentent et vivent au quotidien les promesses de développement qu’il leur a faites », a soutenu le ministre Mabri. Avant d’ajouter qu’avec l’installation des comités de district « nos populations seront témoins et acteurs des changements qui vont s’opérer ». Selon lui, après la décennie de crise vécue par le pays, « le gouvernement a entrepris un vaste programme de redressement et de repositionnement de son économie dont les fruits verront bientôt le jour ». « Cette ambition, souligne-t-il, somme toute légitime nécessite le renforcement de la sécurité des personnes et des biens, la consolidation de la stabilité politique et sociale, la mise en ?uvre d’un programme d’investissements massifs capable d’impulser une dynamique de croissance forte, soutenue, créatrice d’emplois et réductrice de la pauvreté ». Le ministre a rappelé que ladite crise a été durablement ressentie dans le district des Montagnes. A cet effet donc, il préconise « une thérapie de choc pour retrouver le niveau d’avant-crise puis amorcer le développement». D’où l’espoir qu’il fonde au PND pour cette région. « Le PND arrive comme la panacée qui permettra à la région de se développer par la mise en ?uvre réussie des programmes et projets qui lui sont consacrés», a-t-il expliqué. Aussi a-t-il demandé que tous ceux qui voudront faire des interventions en Côte d’Ivoire, à commencer par les collectivités locales et les partenaires au développement, s’alignent sur le plan. Le ministre du plan a enfin évoqué la nécessité pour les populations d’aller à la paix et à la réconciliation, qui sont à même de garantir la réussite de sa mise en œuvre. Quant au coordonnateur du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Ndolamb Gokwe, qui s’exprimait avant lui, il a souligné que le plus important « c’est que le PND puisse changer la vie des populations ». « Le système des nations unies se tient aux côtés de la Côte d’Ivoire pour sa mise en œuvre », rassure
-t-il. Le Directeur général du plan et de la lutte contre la pauvreté, Diaby Lanciné, a rappelé qu’il était nécessaire de mettre en place des organes de mise en ?uvre du PND. Dont le Conseil national de développement (CND), le Comité national de pilotage (CNP) le Comité technique (CT), le Comité de district (CD) et la Coordination sectorielle (CS). S’agissant particulièrement du district des Montagnes, il a annoncé des projets dans tous les secteurs d’activité dont les plus illustres sont la construction d’un chemin de fer qui part de San Pédro, d’une université dont les travaux démarrent cette année même pour accueillir ses premiers étudiants dès 2014, et de nombreux projets d’exploitations minières. C’est probablement en réaction à tous ce que le PND va apporter à la région en terme de développement, eu égard aux nombreux dégâts causés par la crise, que le maire, Douan Joseph, a parlé de « justice sociale ».
Rahoul Sainfort (Correspondant régional)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires