Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3060 du 4/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Motus/Justice
Publié le lundi 4 fevrier 2013  |  Le Patriote


Inculpé
© Abidjan.net par PRISCA
Inculpé de crimes de guerre, assassinats…: Blé Goudé entendu par le juge
Mercredi 30 janvier 2013. Plateau, Palais de justice. L’ex-leader des jeunes patriotes Charles Blé Goudé répond à la convocation de la justice


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Depuis l’arrestation du « général de la rue », le camp de la refondation est pris de fébrilité. Comme si le ciel lui était tombé sur la tête. C’est pourquoi, les frontistes ne finissent de réclamer sa libération. La première alerte est venue de son village natal où ses parents demandent au Président de la République d’être « le père de famille » qui pardonne les fautes de ses enfants. Ensuite, c’est le COJEP, le mouvement de Blé Goudé, qui est allé voir le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité, pour lui réitérer la même proposition. A savoir la clémence pour son leader. C’est vrai que le Président Alassane Ouattara est « le président de tous les Ivoiriens » et « le père de la nation ivoirienne ». Cependant, il se doit d’être juste et équitable envers tous ses enfants, pour ne pas laisser prospérer l’injustice. De plus, ici, il ne s’agit pas de clémence mais bien du bon déroulement de la justice. C’est un lieu commun d’affirmer que la folie meurtrière signée par Blé Goudé et ses lieutenants a fait de nombreuses victimes et endeuillé des familles qui pleurent encore leurs enfants. Pour ces crimes commis, il faut bien qu’ils soient sanctionnés afin de donner un signal fort à un peuple sous le traumatisme de la crise postélectorale meurtrière, assassine et choquante, qui a semé partout la haine, la désolation et les pleurs. Le temps est venu véritablement de mettre un terme à l’impunité qui a cautionné tous les malheurs qui nous sont tombés dessus. Quand les auteurs de cette parenthèse honteuse subiront la rigueur de la loi, les populations comprendront qu’une nouvelle ère souffle désormais sur les terres de Féli Houphouët Boigny. Que personne n’est au-dessus de la loi et la justice est la même pour tous. C’est après tout ce processus que le Chef de l’Etat pourra user de son pouvoir discrétionnaire pour gracier les coupables. Ce qui choque dans la démarche des partisans de Blé Goudé, comme pour ceux de la refondation, c’est toujours le manque de compassion et l’absence de remords pour les exactions opérées dans notre pays. Ils continuent d’avoir la morgue hautaine et de se montrer arrogants et suffisants. Quel dommage !

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires