Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2819 du 5/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment

Politique

Bondoukou / élection régionale dans le Gontougo : Déjà des regrets pour la liste Rhdp
Publié le mardi 5 fevrier 2013  |  Le Temps


Activités
© Abidjan.net par Nathan Kone
Activités gouvernementales : Les ministres en séminaire
Mardi 5 juillet 2011. Abidjan, palais présidentiel du Plateau. Le chef de l`Etat ouvre les travaux du séminaire gouvernemental. Photo: le ministre des Ressources Animales et Halieutiques, Kobena Kouassi Adjoumani


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Kobenan Kouassi Adjoumani tête de la liste du Rhdp à la prochaine élection du conseil régional du Gontougo est aujourd’hui dans un grand dilemme : «nous avons beaucoup de difficultés pour composer la liste finale du fait que nous allons en Rhdp», avouait-il, le samedi 2 février 2013. Déjà des regrets ? On peut l’affirmer sans contexte pour qui connaissent les acteurs politiques de la grande région du Gontougo. Comment n’en serait-il pas ainsi quand son plus farouche adversaire politique d’hier qui l’a amené à rechercher la caution du Rdr pour cette élection vient de lui faire allégeance avec ses hommes : «je suis du Pdci. Et mon grand-père qui fut le chef de village de Transua a été le premier militant du Pdci-Rda. Alors comment vous pouvez comprendre qu’un pur-sang vert et blanc qui coule dans mes veines puisse partir en candidature indépendante. Ça n’arrivera jamais. C’est pourquoi je dis qu’il faut que la famille se retrouve. Car, on ne peut pas parler de développement s’il n’y a pas d’unité.

Et le soutien que j’apporte ici, Je voudrais que tout le monde le comprenne. C’est dire que la récréation est terminée» s’est prononcé Kobenan Tah Thomas, ancien député d’Assuéfry-Transua qui apportait son soutien à Kobenan Kouassi Adjoumani, candidat du Rhdp pour l’élection du président du conseil régional du Gontougo. Alors qu’il était annoncé avec Fallet Timité, Brindoumi Soumailla, Aka Pierre et autres, sur la liste du professeur Babacauh Koffi Dongo, candidat indépendant issu du Pdci pour ces mêmes élections. C’était le samedi 2 février 2013 dans le village de Kouassi N’Dawa à 15 kilomètres de Bondoukou son chef-lieu de sous-préfecture lors d’un meeting qui a précédé la finale du tournoi de la fraternité et de la réconciliation initiée par N’guettia Kouassi Kra Simplice qui a vu la participation de 24 villages et doté du trophée de Kobenan Kouassi Adjoumani qui en était le parrain. Stratégie politique ou contrainte de l’exécutif ? Cette foule nombreuse visiblement très surprise des propos de Kobenan Tah Thomas, qui on le sait, était depuis longtemps foncièrement opposé à celui qu’il demande de soutenir aujourd’hui sur la conduite de la politique de développement du conseil général de Tanda, continue de deviser sur l’attitude du député d’Assuéfry-Transua. Mais on ne le dira jamais assez, la politique est la scène appréciation des choses du moment.

La preuve, ce changement brutal de position de Kobenan Tah Thomas qui a exprimé son adhésion totale à la candidature du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani ne se fera pas à n’importe quel prix : «En plus de la loi- programme qui va être mise en place pour les régions et qui englobe tous les problèmes, nous allons diagnostiquer les problèmes avec vous à traves un forum économique qui va être un genre de pacte avec vous sous la forme d’un contrat programme sur les cinq prochaines années.» a pris à témoin Kobenan Tah Thomas, les populations. Un soutien de taille à Kobenan Kouassi Adjoumani qui est très heureux d’être tête de liste du Rhdp. Mais qui continue d’être contesté par les responsables du Rdr de Bondoukou et aussi du Mfa de Kouassi Datekro, à travers leurs élus qui menacent de produire une deuxième liste Rhdp indépendante avec pour tête de liste Anzoumana Moutayé ou Docteur Touré Souleymane. «Quand quelqu’un vient et dit qu’il est indépendant, ça veut dire qu’il est indépendant vis à vis de vous, de son parti, et du pouvoir. Et je crois je suis le bon choix», a dit Kobenan Kouassi Adjoumani pour répondre à ses détracteurs et à ses adversaires.

Pascal Assibondry

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires