Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Une avocate explique la nouvelle loi du mariage
Publié le mercredi 6 fevrier 2013  |  AIP




 Vos outils




Aboisso - Une avocate exerçant au tribunal de Grand-Bassam, Me Asma Patricia Kakou, a expliqué dimanche à la paroisse Saint-François Xavier d’Aboisso (région du Sud-Comoé), aux fidèles de ladite paroisse, des éclaircis à partir de normes religieuses sur les nouvelles lois relative au mariage en Côte d’Ivoire.

Selon Me Asma, la nouvelle loi sur le mariage, en particulier les articles 58-59 révisés, exigent l’entraide et la participation des deux conjoints aux charges de la famille, tandis que l’ancienne reléguait toutes les charges à l’homme. Cette loi bannit la discrimination du genre et prône l’égalité des conjoints dans les responsabilités.
Elle a aussi exhorté les chrétiens mariés ou aspirant au mariage, à se conformer aux normes et préceptes religieux et bibliques, seuls gages d’une stabilité au sein du foyer et dans le couple et surtout au sein de la société." Vu que le mariage est un sacerdoce dans l’église catholique, la chefferie de l’homme et la soumission de la femme se justifient dans l’amour, mais l’homme demeure le responsable de la femme, et celle-ci lui doit respect et soumission pour éviter toute dérive", a-t-elle ajouté.

Adoptée le 21 novembre 2012, la nouvelle loi sur le mariage stipule que les affaires familiales doivent être gérées conjointement par les deux époux dans l’intérêt du foyer et des enfants. La loi antérieure conférait au seul mari le statut de chef de famille.

(AIP)
aap/kn/kam

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires