Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Grève des enseignants : la déclaration du Comité de médiation
Publié le mercredi 6 fevrier 2013  |  Autre presse


Grève
© Autre presse par DR
Grève des enseignants : la déclaration du Comité de médiation
Mercredi 06 février 2013. Abidjan (Mairie d`Adjamé). Le Comité de médiation dans la crise du secteur éducation se prononce sur la grève des enseignants.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Du 19 au 23 novembre 2012, une trentaine de syndicats regroupés ou non au sein de l’Intersyndicale du Secteur Education/Formation (ISEF) ont observé un arrêt de travail pour exiger la satisfaction de revendications maintenant connues de tous. Estimant que ces revendications n’ont pas trouvé de solutions satisfaisantes, l’ISEF a décidé d’un nouvel arrêt de travail de dix jours à compter du lundi 04 février 2013.
Suite à l’appel de Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, le vendredi 14 décembre 2012, nous, guides religieux, chefs traditionnels et parents d’élèves, avons décidé de nous constituer en comité de médiation afin de mener des négociations avec les membres de l’ISEF.
Ces négociations ont abouti :
- à la levée du mot d’ordre de rétention des notes des élèves du secondaire par le SYNESCI,
- au report par l’ISEF d’un préavis de grève prévu pour être déposé le 02 janvier 2013,
- à la recomposition et la réactualisation du Conseil Consultatif de l’Education Nationale.
Les négociations pour la résolution de cette crise se poursuivaient par l’approfondissement des contacts avec certains ministères afin de trouver des réponses aux revendications. Pour ce faire, le comité de médiation avait appelé les syndicalistes à la confiance et à la patience quand, contre toute attente, il a appris le 15 janvier 2013 le dépôt par l’ISEF du préavis annonçant une grève de dix jours à compter du lundi 04 février 2013.
Face à cette situation et vu l’ampleur du problème et ses conséquences sur la scolarité de nos enfants, nous, comité de médiation :
- renouvelons notre demande aux syndicalistes de suspendre leur mot d’ordre de grève afin de favoriser un cadre apaisé de discussion,
- condamnons tout agissement qui peut nuire à la bonne marche de l’école ivoirienne.
Le comité de médiation réaffirme sa volonté de favoriser la négociation, engagement qu’il prend pour l’avenir des élèves de notre pays qui sort d’une crise dont l’école supporte des conséquences inqualifiables. Le comité de médiation se tient à la disposition de tous les acteurs du secteur éducation/formation.

Fait à Abidjan, le 06 février 2013
Le comité de médiation

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires