Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Sport

CAN-2013 - Put: "L’arbitre ne voulait pas du Burkina Faso en finale"
Publié le mercredi 6 fevrier 2013  |  AFP


Paul
© Autre presse par DR
Paul Put
Le sélectionneur des Etalons du Burkina.


 Vos outils




NELSPRUIT (Afrique du Sud) - Le sélectionneur du Burkina Faso Paul Put a ironisé sur l'arbitre, "la star" de la demi-finale de CAN-2013 remportée contre le Ghana aux tirs au but (1-1 a.p., 3-2 t.a.b.) qui "ne voulait pas du Burkina Faso en finale", mercredi à Nelspruit.

Q: Quelle est votre première réaction ?

R: "Je suis très heureux de cette victoire, et qu'on soit arrivé en finale, je pense que c'était mérité. Le meilleur joueur ce soir était l'arbitre, c'était la star, très haut niveau (ironique). C'était clair qu'il ne voulait pas de nous en finale. Le penalty qu'il a sifflé, les cartons jaunes pour Pitroipa... J'ai dit aux joueurs à la mi-temps: +On n'a pas besoin de l'arbitre pour gagner ce soir+".

Q: Comment allez-vous faire sans vos deux principaux éléments offensifs, Alain Traoré (blessé) et Jonathan Pitroipa (suspendu) lors de la finale ?

R: "Quand on voit ces joueurs et leurs performances, ils ont été très importants pour nous, pour marquer, faire la différence. Mais j'ai toujours dit qu'on était venu à 23 à Nelspruit. C'est à nous de faire une tactique, une bonne organisation, et peut-être que Charles Kaboré sera le nouveau buteur".

Q: Qu'avez-vous pensé du match ?

R: "Ca n'a pas été facile. On respectait le Ghana. On a analysé leurs matches contre le Niger et le Cap-Vert. On savait qu'ils avaient beaucoup de qualités, de talent, de vitesse. On a fait une tactique qui a fonctionné. On devait garder une bonne organisation, rester concentrés, et faire aussi attention aux contre-attaques. On a eu la possession, et on a eu un peu de chance aussi, parce que le Ghana a manqué quelques occasions, mais nous aussi".

Propos recueillis en conférence de presse

ybl/jr

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires