Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2756 du 7/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Afrique

Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Premier ministre du Mali
Publié le jeudi 7 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Mali:
© Autre presse par DR
Mali: l`opposant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK)
Photo: Ibrahim Boubacar Keïta Ancien Premier ministre malien, ancien Président de l’Assemblée nationale, Président du Rassemblement pour le Mali (RPM)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Tous ceux qui connaissent la République du Mali, connaissent bien Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Premier ministre. A l’époque chef du Gouvernement, Ibrahim Boubacar Keïta, était considéré comme l’héritier politique naturel de Alpha Omar Konaré, Président de la République du Mali. L’ancien Premier ministre malien était d’une culture politique et diplomatique très dense : conseiller diplomatique, ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire, puis ministre des Affaires Etrangères. Fier de sa force de frappe, Ibrahim Boubacar Keïta, partait à la conquête du pouvoir présidentiel. Malheureusement, il n’a pu convaincre les électeurs maliens braqués sur des contraintes inutiles. De tradition musulmane, l’opinion malienne reprochait à l’ancien Premier ministre, de ne jamais refuser un verre de champagne, ou de vin et qu’il ne danse que sur la musique française, et écoute rarement Salif Keïta, Oumou Sangaré. Mais tout de même, Ibrahim Boubacar Keïta a été un très bon Premier ministre, qui a restauré l’autorité de l’Etat, au moment où le Mali était confronté à une situation socio-politico-scolaire. Ibrahim Boubacar Keïta a été ferme face à toutes les catégories socio-professionnelles qui avaient occupé la rue à Bamako. Mais l’ancien Premier ministre malien avait une particularité : il roulait en Mercedes, comme voiture de fonction tandis que le Président Alpha Omar Konaré lui-même, se déplaçait en Peugeot 605. Cette morale politique a eu raison de Ibrahim Boubacar Keïta qui perdra son poste de Premier ministre. Mais très populaire, l’ancien Premier ministre à le soutien des Maliens. Et très vite Ibrahim Boubacar Keïta avait été l’objet d’une cabale politique. Mais qui était contre l’ancien Premier ministre malien ? Le Président Alpha Omar Konaré ? Ou certains Maliens qui reprochaient à Ibrahim Baboucar Keïta, de n’avoir pas été conforme à la morale politique malienne ? Personne ne le saura…sauf l’ancien Premier ministre lui-même battu à l’élection présidentielle d’avril 2002.
Ben Ismael

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires