Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Crise postélectorale : fin des poursuites contre l’ex-patronne de "notre voie"
Publié le mardi 12 fevrier 2013  |  AIP


Un
© Reuters
Un monsieur lisant les journaux ivoiriens (presse)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - La justice ivoirienne renonce à poursuivre, dans le cadre des évènements postélectoraux, cinq personnalités proches de l’ex-président Laurent Gbagbo dont la patronne de presse Simone Hué Lou, ex-DGA de la Refondation S.A (société éditrice du quotidien notre voie et de l’hebdomadaire Bol’Koch).


En liberté provisoire, celle-ci a bénéficié d’une ordonnance "aux fins de non lieu" à lui notifié par le juge d’instruction du 10ème Cabinet du Tribunal d’Abidjan-Plateau, Koné Mamadou, au terme d’une procédure entamée le 17 janvier 2013.


Les syndicalistes Basile Mahan Gahé et Ballo-Bi bénéficient également d’un non lieu et, avec ceux-ci le médecin particulier et le frère cadet de Laurent Gbagbo notamment Christophe Blé et Simon Koudou. Placées en liberté provisoire jusque là, ces personnalités sont pleinement libres désormais.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires