Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Vatican : l’heure a-t-elle sonné pour l’élection d’un pape noir ?
Publié le mercredi 13 fevrier 2013  |  RFI


Le
© Autre presse par DR
Le pape Benoit XVI, chef de l’église catholique


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le renoncement de Benoît XVI à son pontificat ouvre la délicate séquence de sa succession à la tête du Vatican. Avec à la clé un débat qui n'est pas nouveau : le futur pape sera-t-il italien, comme la plupart dans l'histoire ? Européen comme les deux derniers ? Ou non occidental, voire africain, comme la majorité des fidèles dans le monde ?
Un pape venu d’Afrique. Ce ne serait pas une première (il y a déjà eu dans l'Antiquité les trois saints Victor 1er, Miltiade et Gélase 1er, d'origine berbère) mais un pape noir, si. À notre époque, ce serait peut-être un juste retour des choses. Et pour cause : c’est en Afrique qu’on recense environ 15% (environ 160 millions) du 1,2 milliard de catholiques dans le monde. Une communauté de fidèles qui va toujours croissant. Mieux, le pourcentage de catholiques – par rapport à d’autres religions - y est en constante progression. Bref, si elle n'est pas la première en terme de nombre de fidèles (l'Amérique latine en compte 42%, l'Europe 25%), l'Afrique constitue « la » terre d'avenir pour l'expansion de la religion catholique.

Alors sur le continent, deux noms sont sur toutes les lèvres pour la succession à Benoît XVI, qui a prévu de renoncer à son pontificat le 28 février : ceux du Ghanéen Peter Turkson et du Nigérian John Onaiyekan. On pourrait rajouter à la liste un autre Nigérian, Francis Arinze, dont le nom avait été évoqué en 2005 au moment de désigner un successeur à Jean-Paul II. Mais aujourd’hui son âge est un handicap : il est octogénaire.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires