Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Laurent Gbagbo et le FPI au menu de la presse ivoirienne
Publié le mercredi 13 fevrier 2013  |  Agence de Presse Africaine




 Vos outils




L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, et son parti le Front populaire ivoirien (FPI), occupent une bonne place dans les colonnes des quotidiens parus mercredi à Abidjan, mettant en exergue son procès du 19 février prochain et le meeting annoncé de la jeunesse du FPI.

Notre Voie, le journal officiel du FPI, consacre sa Une au procès de Laurent Gbagbo prévu le 19 février prochain à La Haye. Le porte-voix de l'ex-parti au pouvoir ouvre ses colonnes à Me Altit, l'avocat de M. Gbagbo qui évoque "ce qu'il va démontrer à Bensouda".

Après Paul Yao N'dré (ancien président du Conseil constitutionnel) et Tia Koné (ancien président de la Cour Suprême), le pardon de Gbagbo, Simone et Blé Goudé est attendu, selon Le Jour Plus.

"Cinq pro-Gbagbo dont son frère cadet ont été blanchis", écrit Soir Info qui fait le compte rendu de la visite du commissaire du gouvernement, Angé Kessi aux détenus pro-Gbagbo à Korhogo dans l'extrême Nord du pays.

Ce journal annonce par ailleurs que l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo est maintenue au 19 février prochain mais, le verdict ne sera pas connu avant deux mois.

A cette occasion, renchérit Le Nouveau Réveil, la Cour pénale internationale (CPI) n'exclut pas d'autres poursuites.

Le Patriote rappelle dans ses colonnes que Koné Katinan se trouve ce matin pour la 5ème fois devant la justice ivoirienne. Ce journal croit savoir les dix raisons mise en avant pour extrader cet ex-ministre du Budget de Laurent Gbagbo, accusé de crime économique par le pouvoir d'Abidjan.

"Le 19 février, ce que risque Gbagbo", titre de son côté L'Expression, là où le Nouveau Courrier décèle le "piège" de Bensouda (procureur de la CPI) déjoué par Me Altit, avocat de Laurent Gbagbo.

Dans le même registre, LG Infos barre sa manchette avec ce titre : "Me Altit déjoue un complot" de la CPI. Le Mandat dit avoir connaissance du "document explosif de la CPI qui explique tout".

Alors que tout le monde se mobilise pour le 19 février, révèle Abidjan 24, "Gbagbo enceinte une Libérienne".

A trois jours de son meeting, la jeunesse du FPI reçoit du renfort, constate L'Inter, ajoutant que Damana Pickas (l'un des représentants du camp Gbagbo au sein de la Commission électorale indépendante au moment de la présidentielle de novembre 2010) a livré un message aux Ivoiriens.

"A quelques jours du procès de Laurent Gbagbo, un autre complot découvert à la CPI", affiche Le Temps qui ajoute : "Pickas parle à la jeunesse ivoirienne".

A la Une de L'Intelligent d'Abidjan, Justin Koua, le président intérimaire de la jeunesse du FPI tranche à propos du meeting annoncé par son mouvement. "Rien absolument ne nous freinera…", assure-t-il.

Nord Sud Quotidien révèle de son côté qu'une attaque a avorté hier à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA).


LS/od/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires