Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3970 du 15/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Sport

CAN 2013 : Fédération ivoirienne de football / Sidy Diallo propose une réflexion sur l’équipe nationale
Publié le vendredi 15 fevrier 2013  |  Le Patriote


Football
© Autre presse par DR
Football : Augustin Sidy Diallo, Président de la FIF
Photo: Augustin Sidy Diallo, Président de la Fédération ivoirienne de ffotball (FIF)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Après l’infructueuse campagne africaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, place est maintenant au bilan. Augustin Sidy Diallo n’a pas mis du temps pour regrouper ses mandants et leur faire son bilan. Dans un langage franc et emprunt de responsabilité, il a dit à ceux qui lui ont confié les rênes du football ivoirien comment il a utilisé le budget à lui alloué. Et ce qu’il compte faire pour l’avenir. Devant les présidents de clubs, Sidy Diallo a réaffirmé sa volonté de conserver son entraineur qui, à son avis, n’est pas le responsable de l’échec de Rustenburg. Le locataire de la maison de verre de Treichville a proposé la mise sur pied d’une cellule de réflexion sur l’équipe nationale. Une idée géniale qui devra permettre de décortiquer véritablement le mal qui empêche les Eléphants de triompher sur la scène continentale. Cette réflexion doit permettre à court terme, de penser une nouvelle équipe avec une nouvelle mentalité. Il faut en finir avec les joueurs sénateurs et autres cadres qui pensent que l’équipe nationale est une chasse gardée. Il faut surtout reprendre la prospection pour découvrir d’autres jeunes qui veulent mouiller le maillot pour leur pays. Il faut surtout améliorer les relations entre l’équipe nationale à travers la fédération et la presse ivoirienne. Aujourd’hui plus que jamais, les Ivoiriens doivent suivre Sidy Diallo dans sa volonté de mener le débat autour de notre équipe nationale. Ils doivent surtout accepter une réalité qui est implacable. Il faut en finir avec l’ordre ancien et se projeter vers l’avenir. Même si cela doit coûter une non-qualification à une CAN ou une Coupe du monde. Il faut accepter de mettre tout sur la table et essayer d’apporter des réponses aux questions que tout le monde se pose. Il faudra mener cette réflexion avec le sélectionneur national, Sabri Lamouchi qui a été maintenu dans ses fonctions par ASD. La Côte d’Ivoire, grandissime favorite de la dernière CAN en Afrique du Sud, a été stoppée net en quarts par le Nigeria (1-2). Après cet autre échec, les patrons de la FIF veulent réorienter leur vision de l’équipe nationale.
Koné Lassiné

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires