Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1018 du 18/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Modernisation des administrations publiques : Le Niger à l’école ivoirienne
Publié le lundi 18 fevrier 2013  |  Le Mandat


Activités
© Abidjan.net par Serges T.
Activités Gouvernementales : Identification des fonctionnaires - Le Ministre Gnamien Konan face à la presse
Jeudi 27 septembre 2012. Abidjan-Plateau. Le ministre de la fonction publique a animé une conférence de presse à son cabinet pour inciter les fonctionnaires retardataires à se faire idenfier.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Moderniser et reformer l’administration ivoirienne. C’est le challenge que s’est lancé le ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative. A peine amorcé que les pays de la sous-région s’en inspirent.

Le Niger en a fait le premier pas. Du 13 au 15 février dernier, une délégation de la République du Niger, conduite par le Haut- commissaire à la modernisation de l’Etat, Amadou Saley Oumarou a séjourné sur les bords de la lagune Ebrié. Amadou Saley Oumarou a justifié le choix de la Côte d’Ivoire pour la capacité des autorités ivoiriennes à engager les reformes pour la reconstruction de la Côte d’Ivoire après la grave crise qu’elle a traversée. Mais surtout pour le système intégré de gestion des fonctionnaires et Agents de l’Etat (SIGFAE). C’est pourquoi, Amadou Saley Oumarou s’est engagé à reproduire le système SIGFAE qu’il qualifie de révolutionnaire. Selon lui, les administrations africaines présentent toutes les mêmes failles.

A cet effet, les pays africains doivent mutualiser leurs expériences pour une administration performante et moderne. Fidèle à sa vision, le Ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative, Gnamien Konan n’est pas allé avec le dos de la cuillère, il saisi la perche pour assener ses vérités aux jeunes, qui ne pensent qu’à un emploi à la fonction publique. « De 2000 à 2010, l’effectif de la fonction publique s’est multiplié par deux. L’Etat utilise la moitié de ses ressources propres pour payer les fonctionnaires au nombre de 146 000. Ça n’a pas de sens. On ne peut pas continuer à recruter. Les jeunes doivent comprendre que ce n’est pas le moment de venir à la fonction publique. Nous voulons faire de l’administration dans sa diversité, une administration unique », a fait savoir Gnamien Konan. Avant de promettre à son hôte du jour, une visite de travail au Niger parce que, selon lui, il y aussi des choses à y apprendre.

F.T

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires