Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2764 du 18/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Régionales dans l’Agnéby-Tiassa / Bandama Maurice révèle : ‘‘J’ai beaucoup de chance d’être le candidat du RHDP’’
Publié le lundi 18 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Le
© Abidjan.net par Atapointe
Le COMICI et les Miss CI 2012 chez le ministre de la culture
Jeudi 12 Juillet 2012. Plateau Tour administrative E. Le ministre de la culture et de la francophonie Bandama Maurice a reçu les plus belles filles de Côte d`ivoire et les membres du Comité Miss Cote d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les candidats du RDR pour les élections municipales et couplées du 2 avril 2013, sont connus depuis le 10 janvier dernier. Ceux d’Agboville, Adama Bictogo pour la commune d’Agboville et Maurice Bandama pour le Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, se sont officiellement présentés aux populations, au cours d’un meeting, le samedi 16 février 2013, à Agboville.

«A chaque période, il y a des hommes qui sont à des positions pour aider leurs parents. Aujourd’hui, c’est Adama Bictogo et moi qui pouvons aider notre région. Nous voulons aller ensemble avec nos frères du PDCI, de l’UDPCI et du FPI, qui sont des hauts cadres de la région. Mais dans deux ou trois jours, les deux présidents (Ouattara et Bédié) vont trancher et je pense que j’ai beaucoup de chance d’être le candidat du RHDP», a indiqué le ministre Maurice Bandama. Selon lui, les élections municipales et régionales étant des élections de développement, il importe de choisir des candidats qui ont leurs entrées chez le Président de la République. «Nous sommes venus, au nom du Président Alassane Ouattara pour proposer un nouveau pacte d’amitié avec le peuple Abbey (…) Il ne s’agit pas de prendre ce qui appartient aux Abbey, mais il s’agit de faire un nouveau pacte avec l’Etat de Côte d’Ivoire incarné par le Président Alassane Ouattara», a insisté le ministre de la Culture et de la Francophonie. Parlant des candidats déclarés, notamment le député Mbolo Martin et Eddy René, Maurice Bandama a attiré l’attention sur la nécessité de contribuer à l’union et non à la division. «Nous avons de grandes ambitions pour cette région, mais ce n’est pas une affaire d’enfants (…) C’est pour des hommes d’expérience qui peuvent prendre leur téléphone et appeler le Président de la République, un haut cadre de la Banque mondiale, de l’UNESCO. Adama Bictogo et moi pouvons le faire, les autres ne peuvent pas le faire (…) Eddy René est mon grand-frère, c’est un grand expert-comptable, mais il faut qu’il soit adossé à un Président de la République (…) Le jeune frère Mbolo fait de bonnes choses pour la région, qu’il vienne lui aussi nous confier une mission (…) Si on s’amuse, les Attié vont nous dépasser parce qu’ils vont donner la région à Patrick Achi qui est ministre, le Zanzan va donner la région à Adjoumani qui est ministre (…) La région, ce n’est pas pour Mbolo, ni pour Eddy René, mais c’est pour Maurice Bandama», a-t-il prévenu.

Revirement ?
Les déclarations ci-dessus mentionnées de la part de Maurice Bandama étonnent quand on se rappelle ses sorties antérieures. Chez notre confrère L’expression n°1019 du samedi 5 au dimanche 6 janvier, le ministre de la Culture et de la Francophonie s’était élevé contre les cumuls de postes. ‘’Ce n’est pas bon de cumuler car comme le dit l’adage, qui trop embrasse, mal étreint. Il faut de temps en temps penser aux autres. Je préfère me concentrer sur mon travail gouvernemental’’, avait dit Maurice Bandama, qui a ensuite apporté son soutien au député Boni Joseph.

Olivier Dion, envoyé spécial

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires