Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2831 du 19/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Crise de la filière hévéicole : les planteurs de la Saphic rencontrent le Dg de l’Economie
Publié le mardi 19 fevrier 2013  |  Le Temps




 Vos outils




Dans la cadre du règlement du contentieux qui oppose la Société africaine pour la promotion hévéhicole et l’industrialisation de caoutchouc (Saphic) à la direction de la société Tropical Rubber Côte d’Ivoire (Trci) issue de la privatisation de la Saph Anguédédou en 1995, les parties concernées ont eu une séance de travail au 6è étage de l’immeuble Sciam le vendredi 15 févier 2013. La rencontre a enregistré la participation du Dg de l’économie, M. Sain Oguié, et ses collaborateurs. Ils étaient assistés cette fois de Monsieur A. Koulibaly, conseiller juridique de la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Economie et des Finances, face à une forte délégation de planteurs de la Saphic. Le Dg de l’Economie a confié que cette troisième réunion a lieu à la demande du cabinet du Premier ministre Duncan qui a décidé de soulager les planteurs au plus vite. Il s’agit du payement de 20 milliards de Fcfa de ristournes et dommages et intérêts dus aux 500 planteurs actionnaires de la Saphic, de l’application des textes qui disposent que: « la Saphic est actionnaire majoritaire dans la société Trci à hauteur de 48% des parts. Devant le partenaire technique et commercial singapourien, Gmg, actionnaire à concurrence de 32% des parts. Et enfin, l’Etat de Côte d’Ivoire qui garde un droit de regard sur le processus avec 20% des parts ». Ainsi que la rétrocession de la collecte de la production de latex et de l’encadrement à la Saphic. Au terme de la rencontre, des résolutions ont été arrêtées de manière conjointe. Notamment la convocation rapide par l’Etat de Côte d’Ivoire d’une assemblée générale extraordinaire de Trci, la mise en place d’un Conseil d’administration qui sera désormais chargée de conduire le destin de Trci et un audit de la gestion économique de Trci sur une période de 2 à 3 mois. Les regards des 500 planteurs, veuves, ayants-droits et orphelins des producteurs d’hévéa décédés de la Saphic sont tournées vers le Premier ministre qui a promis de trouver une solution à leurs préoccupations.
K. Kouassi Maurice

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires