Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2767 du 21/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Occupation du village Kpeaba par les troupes guinéennes / Koné Bruno : ‘‘Comment le Gouvernement va résoudre cet incident’’
Publié le jeudi 21 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Rentrée
© Ministères par DR
Rentrée universitaire 2012-2013: le ministre Bruno Koné, vistite les installation du Campus numérique
Mercredi 29 Aout 2012. Cocody


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Conseil des ministres hebdomadaire a eu lieu le mercredi 20 février 2013 au Palais présidentiel, sous la présidence du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

Au terme ce cette rencontre avec le Président de la République, le porte-parole du Gouvernement a indiqué à la presse qu’une communication a été faite par le ministère d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité relativement à l’incident survenu depuis quelques temps entre la Guinée et la Côte d’Ivoire dans le village de Kpeaba à 15 km de Sipilou. Koné Bruno a fait remarquer que la situation est totalement apaisée et que les deux parties ont convenu de mettre en œuvre un certain nombre d’actions pour permettre de régler définitivement ce litige : «C’est la production simultanée par chacune des parties d’un communiqué qui appelle les populations à l’apaisement et le retrait des troupes de cette localité d’accord partie. Il est prévu également la réunion en urgence de la commission mixte ivoiro-guinéenne qui va traiter de la question du tracé de la frontière et de la reprise des travaux de bornage de la frontière ivoiro-guinéenne. Où se tiendra cette réunion ? Pour le ministre de la Poste et des Tic cela importait peu. «Ce qui est important, c’est que la réunion se tiendra. Le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l’Intégration échangent avec les autorités guinéennes. Tout cela avance dans le sens de l’apaisement. L’incident n’a aucune importance. C’est un incident bénin. Ce qui est important, c’est ce qui est mis en œuvre pour régler définitivement la situation», a assuré le porte-parole du Gouvernement. Celui-ci a également fait état d’une communication faite par le ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense et le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur se rapportant à l’affrontement survenu le 17 février à Afféry. Sur la question, le Gouvernement, selon Koné Bruno, a indiqué avoir tout mis en œuvre pour que la situation revienne à la normale. Selon lui, une unité de police va être incessamment affectée à Afféry. Celle-ci prendra le relais des Frci qui vont être cantonnés plus loin. «Le commissaire de police a déjà été affecté. Il prendra fonction immédiatement et ses collaborateurs le suivront», a ajouté le porte-parole du Gouvernement. Au demeurant, le Gouvernement a exhorté les populations ivoiriennes à éviter de provoquer les éléments de Forces de l’ordre. Ces derniers ont été à leur tour invités à adopter un comportement exemplaire vis-à-vis des populations. Au titre du ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur, le Conseil a adopté un décret fixant les lieux et les bureaux de vote des prochaines élections couplées. Selon ce décret, les lieux de vote pour les régionales et municipales sont les mêmes que ceux qui ont servi de cadre à la tenue des législatives. Par ailleurs, l’audience de confirmation des charges contre l’ex-président Laurent Gbagbo se tient depuis le mardi 19 février à la Haye. Le gouvernement souhaite que la lumière soit faite sur les crimes commis pendant la crise postélectorale. «Nous ne sommes qu’au début d’une procédure qui dure une dizaine de jours. Nous sommes sereins parce que chacun sait ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire. Nous souhaitons que la vérité éclate», a-t-il laissé entendre. Au cours du Conseil, le Gouvernement a pris, au titre du ministère d’Etat, ministère des Affaires étrangères en liaison avec d’autres ministères un projet de décret portant ratification de la convention de la Cedeao sur les armes légères et les petits calibres. Au titre du ministre du Pétrole, des Mines et Energies, une communication a été faite sur la pose de la première pierre du barrage de soubré qui aura lieu le 25 février. Un projet prévu, à en croire Koné Bruno depuis 50 ans et qui n’a jamais connu un début d’exécution. Cet ouvrage qui va générer entre 3 000 et 5000 emplois et qui «permettra de produire une électricité abondante et à moindre coût» est piloté par une Banque chinoise. Le Gouvernement a également adopté une loi relative à la lutte contre la cybercriminalité. Au titre des divers, le Gouvernement s’est félicité de l’inauguration le 14 février dernier d’un centre d’hémodialyse à Bouaké. Centre créé par les frères Bonaventure et Salomon Kalou à travers leur fondation à hauteur de 300 millions de F CFA. «Le chef de l’Etat a beaucoup apprécié le geste qui a été fait par cette fondation. Il a tenu à remercier ses membres et surtout à encourager d’autres personnes de bonne volonté à mener ce type d’actions », a fait savoir le porte-parole du Gouvernement. Koné Bruno a aussi fait l’état des travaux statistiques menés par le ministère de l’Education nationale. Il ressort notamment de ces études qu’il existe en Côte d’Ivoire 12 482 écoles primaires, 90974 classes et 4 144 248 élèves dont 44 % de filles. Par ailleurs, le président de la République pourrait être reconduit à la tête de la Cedeao à l’issue de la Conférence des chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale prévue les 27 et 28 février 2013 à Abidjan. Koné Bruno a relevé que ce sera un honneur pour la Côte d’Ivoire d’abriter d’un tel sommet. «Nous aurons voulu qu’il se consacre à 100 % à la Côte d’Ivoire, mais il a tellement d’énergie qu’il peut concilier ses missions nationales et régionales», a-t-il conclu.

Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires