Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2767 du 21/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Le manager de Billy Billy dénonce un double jeu
Publié le jeudi 21 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




Mme Jeanne Coulibaly, responsable de la communication de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), jointe, hier, au téléphone, a confirmé la rencontre entre l’artiste Billy Billy et les responsables de la RTI. «M. Degny Maixent conseiller spécial du Directeur général de la RTI a effectivement reçu Billy Billy et son manager. Ils ont échangé et ils se sont compris», a-t-elle confirmé. Avant d’indiquer que la RTI, à travers cette rencontre, entendait rassurer l’artiste. «C’était pour réitérer à Billy Billy qu’il n’a jamais été censuré», a-t-elle déclaré. Quant à la présence demain vendredi à l’émission ‘’Midi première’’, dans la rubrique ‘’Djamana’’, de l’enfant de Wassakara (un quartier de Yopougon), Mme Jeanne Coulibaly n’a pas confirmé ni infirmé l’information. «Je n’ai pas le programme de vendredi. C’est demain (Ndlr, aujourd’hui) que j’aurai le conducteur», a-t-elle affirmé. Puis de souligner qu’une présence de Billy Billy à cet espace sera une bonne chose. «S’il est là, c’est bon. Cela viendra confirmer que les incompréhensions ont été effectivement aplanies», a indiqué la responsable de la communication de la RTI. Jeanne Coulibaly a cependant fait savoir qu’elle n’a reçu aucune information relative à une ardoise quelconque à la RTI. Avant de préciser que cette question n’a aucun lien avec l’affaire qui parle d’une censure de l’artiste aux vérités crues par la télévision nationale. Joint au téléphone, le manager de l’artiste a rassuré que Billy Billy n’a pas été censuré, mais il a émis des réserves. «De manière officielle, ils disent (Ndlr, les responsables de la RTI) qu’il n’y a rien. Toutefois, nous avons déposé nos supports pour faire passer le clip, mais nous n’avons rien vu jusqu’à présent», a-t-il martelé. Une dette serait-elle à l’origine de la non-diffusion du clip de l’enfant de Yopougon Wassakara sur les antennes de la RTI ? Son manager répond: «Nous ne devons rien à la RTI. Vous pouvez aller vérifier à RTI-Publicité. Nous savons que pour passer à la télévision nationale, il y a un minimum. On ne peut pas demander qu’on diffuse notre clip tout en sachant que nous n’avons pas payé des spots». Quant à une participation de Billy Billy à l’émission ‘’Midi première’’, son manager a confirmé en ces termes: «Nous avons eu l’invitation d’être à ‘’Djamana’’. Mais nous ne souhaitons pas qu’on nous impose des choses. Sinon, il sera inutile de nous inviter. On ne peut pas passer à la télé pour passer. Nous avons un message à transmettre. Le régime a changé, mais c’est le même combat. On ne souhaite pas qu’on nous noue la langue».

R. Dibi

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires