Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2833 du 21/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Falsification de l’attaque de la Rti : la défense détruit les contrevérités de la procureure
Publié le jeudi 21 fevrier 2013  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’histoire de l’attaque de la Rti du 16 décembre 2010 a été falsifiée par la procureure de la Cour pénale internationale. Elle accuse les pro-Gbagbo d’avoir planifié cette attaque. Maître Emmanuel Altit a démonté, hier, lors de la deuxième journée du procès, ce nième mensonge. Il soutient à la barre : «Tous les éléments en notre possession le prouvent. Ce sont les miliciens pro-Ouattara qui ont préparé une attaque préméditée. Comment ne pas s'étonner que ceux que le procureur présente comme les relais de la politique de Gbagbo aient été promus et récompensés par Alassane Ouattara ? Trop occupé à vouloir prouver la responsabilité de Gbagbo, le procureur n'a pas eu le temps d'examiner les documents à charge. Il n'a même pas regardé les vidéos de l'époque. L'aurait-il fait ? Il aurait vu les miliciens armés de Ouattara, les appels à la violence des chefs rebelles et de Guillaume, le Premier ministre de Ouattara, et renouvelés le soir de l'attaque». Effectivement, les images ont fait le tour du monde. Les ex-rebelles favorables à Ouattara, cloitrés à l’Hôtel du Golf, avaient décidé d’aller «installer de force Brou Aka Pascal comme directeur général de la Rti, munis de Lance-roquettes et de fusils d’assaut. Mais bloqués par les Forces de Défense et de Sécurité, ils ont été les premiers à ouvrir le feu de leur position. Les forces régulières de sécurité n’ont riposté qu’en situation de légitime défense.
Y. Gbané

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires