Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1022 du 22/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Économie

Hévéaculture/Affaire Saphic-Trci : Les planteurs exigent un audit de la société
Publié le vendredi 22 fevrier 2013  |  Le Mandat


Hévéa
© Autre presse par DR
Hévéa


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Après le verdict de la Cour suprême, le conflit entre les planteurs de la Société africaine pour la promotion hévéïcole et l’industrialisation du caoutchouc (Saphic) et la Société Tropical Rubber Côte d’Ivoire (Trci) connait un dénouement rapide. Dans le cadre du règlement du contentieux, une séance de travail a eu lieu le vendredi 15 février, à cet effet, au 6è étage de l’immeuble Sciam. Le Directeur Général de l’Economie, Sain Oguié a reçu les planteurs dans le but d’analyser les autres aspects de la question après la décision de la Cour suprême. Le DG de l’Economie a révélé à ses hôtes que ladite rencontre a été initiée par le cabinet du Premier ministre, Kablan Daniel Duncan qui souhaite que les planteurs actionnaires de la Saphic soient soulagés dans un bref délai. Après discussion, il a été convenu de la convocation rapide par l’Etat de Côte d’Ivoire d’une Assemblée générale extraordinaire de la Trci. La mise en place d’un Conseil d’administration qui sera désormais chargé de conduire le destin de la Trci et un audit de la gestion économique de la Trci sur une période de 2 à 3 mois. Les regards des 422 planteurs, veuves, ayants-droit et orphelins des producteurs d’hévéa de la Saphic sont donc tournés vers le chef du gouvernement pour le règlement définitif de cette situation dans les meilleurs délais. Les producteurs accusent Ahoutou Koffi d’être complice des violations du protocole d’accord signé le 24 février 1995 et du décret N°95-377 du 30 mars 1995 autorisant la privatisation du complexe agro-industriel (Cai) d’Anguededou. Selon des documents à notre possession, le président du comité de privatisation, Paul Agodia a eu à interpeller M. Ahoutou à travers un courrier datant du 25 juin 2001. En 2004, Amadou Gon Coulibaly alors ministre de l’Agriculture avait demandé dans un courrier datant du 26 avril 2004 au ministre de l’Economie et des Finances de régulariser la situation juridique de la TRCI.

BS

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires