Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2805 du 8/4/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

Musiques urbaines / 6è édition du Femua : Après Marcory, Abobo et Yopougon entrent dans le festival
Publié le vendredi 22 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan


Activités
© Présidence par Zamblé (Photo d`archive)
Activités de la première Dame: Mme Dominique Ouattara au lancement du 4è FEMUA
Vendredi 24 Juin 2011. Abidjan. Les populations d’Anoumabo, dans la commune de Marcory, ont reçu la visite de la première Dame, Mme Dominique Ouattara, à la faveur du lancement de la 4ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La 6è édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua) prévue du 11 au 14 avril prochain, dans la commune de Marcory, s’étendra aux communes d’Abobo, Yopougon et Cocody. Cette décentralisation du Femua qui se tient depuis cinq (5) ans dans le village d’Anoumabo a été confirmée par Traoré Salif dit A’Salfo, commissaire général dudit festival. «Le Femua ne délocalise pas à Abobo comme nous avons lu sur le Net. Le festival se tiendra à Anoumabo. C’est une décentralisation qui se fera au niveau d’Abobo et Yopougon pour permettre à la population de vivre l’événement», a-t-il clarifié le 20 février 2013, lors du lancement (national) de la 6è édition, à l’hôtel Novotel, au Plateau. Au siège de l’Unesco le 31 janvier dernier, la décentralisation du Festival avait été annoncée par l’artiste A’Salfo (Ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco) lors du lancement du Femua 6. Si à Paris, A’Salfo avait seulement évoqué Abobo, vient s’ajouter Yopougon. Ainsi simultanément, le Femua 6 se tiendra à Anoumabo, à Abobo, à Yopougon (Espace Internat) et au Live 7, à Cocody, où se tiendra un spectacle Vip.
La programmation des artistes, selon A’Salfo sera aux couleurs panafricaines. Les artistes invités sont JP Mpiana du Congo, Sam Fan Thomas (Cameroun), Oumou Sangaré (Mali), Viviane N’Dour (Sénégal), La Fouine (France) et les Ivoiriens Dobet Gnahoré (France) et Charly Yapo (Canada). Pour ce qui est du choix sur le plan national, le commissaire général A’Salfo a dit «prendre ce qu’il y a de mieux et d’actualité». S’il convient que Magic System dont il est le lead vocal ne sera pas sur la scène, il annonce que les Marabouts, des fils d’Anoumabo, les représenteront. Il cite Bebi Philip, les Patrons et bien d’autres artistes qui se succéderont sur les différentes scènes du Femua. Entres autres innovations, le Femua qui se tenait dans la période de la célébration de la Pâques, sera décalé cette année, de deux semaines pour éviter tout chevauchement.
De l’avis de Ganga Nicodème, chef du village d’Anoumabo, Magic System permet au village de recueillir tout ce qui a été perdu, faisant allusion aux terres cédées pour permettre le développement de la ville d’Abidjan. Soutenant les actions sociales qui guident le Femua, Ganga Nicodème admet que «l’éducation éloigne la jeunesse de la mendicité et de la précarité». Bazoumana Coulibaly, représentant le ministre Hamed Bakayoko, parrain du Femua, a réitéré l’engagement du parrain à être auprès de la jeunesse. Joyce Sagoe, sous directrice Marketing et Communication du partenaire MTN, a traduit la confiance de la société de téléphonie au Femua.
Koné Saydoo

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires