Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3976 du 22/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


Toute l'actualite de la ville

 Autres articles

Comment


Région

Korhogo : le CNS sensibilise sur la Réforme du Secteur de la Sécurité
Publié le vendredi 22 fevrier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




Le Secrétariat du Conseil national de sécurité (CNS) a démarré sa tournée nationale d’information et de sensibilisation. Et pour ce top départ, c’est la ville de Korhogo qui a accueilli la délégation du Secrétariat du CNS. Trois rencontres ont meublé cette première phase de sensibilisation sur la reforme du secteur de la sécurité (RSS), qui s’est tenue le 12 février dernier à Korhogo. C’est devant un parterre de hauts gradés de l’armée onusienne que cette campagne a débuté. Il s’agissait pour la délégation du Secrétariat du Conseil national de la sécurité (CNS) d’informer les officiers de l’Onuci sur les progrès réalisés en matière de mise en ?uvre de la RSS. Il s’est également agi de mettre en exergue le rôle que peut jouer l’ONUCI dans le processus de mise en ?uvre. « Après 10 années de guerre, le pays est en quête d’une véritable stabilité pour garantir l’amorce d’un nouvel envol de développement économique. L’implication de tous les acteurs qui participent à ce développement dont l’ONUCI est déterminante. L’ONUCI, partenaire de la Côte-d’Ivoire depuis le déclenchement de la crise apporte son appui technique d’accompagnement au processus RSS. Son apport est capital pour la réussite de la reforme » s’est réjoui Shahrazad Chida, du siège de l’Onuci à Abidjan. «La mission de sécurité qui se résumait autrefois à faire respecter la loi et à maintenir l’ordre à en effet aujourd’hui, avec l’éclatement de la crise ivoirienne en 2002 montrer ses limites. Voilà la raison qui justifie en partie la création de RSS par le Chef de l’Etat ivoirien. A travers cet instrument l’idée sera de favoriser un vrai environnement (cadre) sécuritaire en Côte d’Ivoire », a-t-elle rappelé. Les forces armées onusiennes présentes dans la salle n’ont pas hésité à saisir cette occasion pour apporter des suggestions, et surtout poser des préoccupations. Notamment dans la gestion commune des questions de sécurité entre les forces armées ivoiriennes et l’ONUCI. L’après-midi de ce mardi 12 février a été l’occasion pour le Secrétariat du CNS de rencontrer la société civile. De nombreuses associations de défenses de droit de l’Homme, de droit des femmes et des enfants, des ONG de développement ont pris part à ces échanges. Le message était le même pour le Secrétariat du CNS. « La RSS vise une appropriation nationale ». Les échanges et différentes contributions des représentants de la société civile ont révélé que les populations sont également très sensibles aux questions de sécurité. Des craintes néanmoins ont été soulevées. Celles de ne pas voir la RSS atteindre ses objectifs à cause du manque d’un climat de confiance entre les populations entre elles mais aussi entre les populations et les forces de l’ordre. C’est la préfecture de Korhogo qui a marqué la dernière étape de cette tournée du Secrétariat du CNS. Une rencontre à laquelle ont pris part, le préfet de Korhogo, Daouda Ouattara, mais aussi les chefs des commandements militaires et de polices présents dans la région. Le gouverneur a manifesté son intérêt de voir le processus se mettre le plus rapidement possible en marche. « Il faut bien que l’on adapte des textes, applique les lois et dote de moyens nécessaires à tous les acteurs du secteur pour une meilleure sécurisation du territoire ivoirien » a souhaité le Préfet de Korhogo. C’est un point de presse qui a clôturé cette tournée de sensibilisation sur la Réforme du Secteur de la Sécurité. Patrick Kassi, chargé du suivi et évaluation de ladite réforme à invité les journalistes à s’impliquer davantage dans le processus par une large diffusion de la stratégie national de la reforme du secteur de la sécurité.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires