Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3976 du 22/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Économie

Cisse Abdoul kader (Payeur général du Trésor) A l’Union patronale de l’enseignement supérieur privé (Upesup) : “Toutes les dettes intérieures seront réglées avant la fin de l’année 2013”
Publié le vendredi 22 fevrier 2013  |  Le Patriote


Apurement
© Ivoire-Presse par FN
Apurement des arriérés intérieurs de l’Etat: Cissé Abdul Kader, Payeur général du Trésor
Photo: Cissé Abdul Kader, Payeur général du Trésor, lors d`un point de presse, le mardi 6 septembre 2011, à Abidjan Plateau.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Payeur général du Trésor a donné toutes les assurances à l’Union patronale de l’enseignement supérieur privé (Upesup). «Toutes les dettes intérieures seront réglées avant la fin de l’année 2013». C’est ce qui ressort hier de l’intervention d’Abdoul Cissé Kader, trésorier payeur général, qui était face aux chefs d’établissements privés, lors d’une conférence débat sur le thème : «Le paiement de la dette intérieure, son impact sur la relance économique ». Selon Abdoul Cissé, l’année 2013 a été dédiée à la dette intérieure. «La Côte d’Ivoire a restructuré sa dette extérieure pour mieux traiter la question de la dette intérieure. Le gouvernement s’est fixé un délai de 90 jours pour le règlement de ses fournisseurs. Au niveau du Trésor, nous avons mis en place un comité de suivi pour avoir plus de visibilité», a souligné le conférencier. À l’en croire, l’Etat doit 242 milliards FCFA en ce qui concerne les subventions de l’enseignement supérieur et 53 milliards FCFA ont été déjà décaissé en 2012 pour le règlement partiel de cette dette contre 24 milliards FCFA en 2011 et 32 milliards FCFA en 2010. Cette année 2013, il s’agira d’apurer entièrement tous les arriérés. Le trésorier payeur est conscient des risques qu’occasionne le non paiement de la dette intérieure. “Le non-paiement des créances des entreprises est un frein à la promotion des entreprises privées. Il entraîne également un frein à la création de richesses dans un pays. C’est pourquoi, le Trésor s’attèle à régler définitivement cette question », a-t-il insisté. Expliquant les différentes dettes de l’Etat, le payeur général a révélé que les principaux créanciers de la dette intérieure sont la banque centrale, les banques commerciales et la dette due aux fournisseurs. « L’encours est important et nous avons à payer des échéances. La dette conventionnée se situe à 1658 milliards dont 1542 milliards d’encours et 42 milliards dégagés. En 2012, l’Etat devait 274 milliards aux fournisseurs, aux collectivités territoriales et aux Epn. 242 milliards FCFA ont été réglementés. En 2011, il nous restait la dette au niveau des communes et des collectivités territoriales », a indiqué Cissé. Précisant que 176 milliards FCFA seront consacrés à la santé, 100 milliards FCFA pour les infrastructures économiques et 146 milliards FCFA pour l’eau et l’assainissement. Toute chose qui a amené le gouvernement a mettre en place des mesures de rationalisation des dépenses publiques en réduisant la masse salariale et les délais de paiement. Le président de l’Union patronale de l’enseignement supérieur privé (Upesup), Eleté Aka, a remercié le conférencier pour ces éclairages et promis que tous les chefs d’établissement s’inscriront dans la relance de l’économie ivoirienne. Soumba.o

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires