Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2769 du 23/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Sport

Bouaké / Action humanitaire - Children of Africa fait don d’importants lots à deux ONG à Bouaké
Publié le samedi 23 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




Hier vendredi 22 février 2013, la Première Dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara, à travers sa structure, a fait des dons à deux Ong basées à Bouaké. L’action de la Première Dame vise à améliorer les conditions et cadre de vie des enfants.

Mme Dominique Ouattara était le vendredi aux côtés des enfants du Centre de Protection de la Petite Enfance et de la Maison de l’Enfance de Bouaké. A travers Children of Africa, elle a fait des dons en vivres et non vivres. Il s’agit entre autres des machines à coudre, des machines à laver, du matériel didactique et informatique, des tonnes de riz. Ces dons sont destinés aux pensionnaires de ces Ong de Bouaké. Mme Chantal Poaty, représentant la présidente de Children of Africa a réitéré la volonté de la Première Dame de demeurer toujours aux côtés des tout petits. «L’amour pour les enfants n’a pas de prix pour la Première Dame», a-t-elle dit. Respectivement, le directeur du Centre de la Protection de la Petite Enfance et celui de la Maison de l’Enfance ont formulé des doléances. Les doléances portent sur l’achèvement des travaux de lotissement pour la première structure citée et la construction d’un centre d’accueil et une prise en charge alimentaire pour la seconde. Les bénéficiaires qui ne sont autre que des enfants ont plaidé pour que la Première Dame les revisite régulièrement. «Continuez de veiller sur nous et aidez-nous à nous épanouir». Tels ont été les appels des tout petits. En guise de réponse à leur cri de cœur, Mme Chantal Poaty a assuré en ces termes: «Maman Dominique n’oublie pas vos cris de cœur». C’est dans une ambiance que la cérémonie a pris fin. Après l’étape de Bouaké, la délégation du cabinet de la Première Dame a mis le cap sur Korhogo pour les mêmes œuvres.

Bosco de Paré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires