Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3977 du 23/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Politique

Affery/ Après les affrontements populations-FRCI - Le calme est revenu, mais le feu couve toujours
Publié le samedi 23 fevrier 2013  |  Le Patriote


Crise
© Ministères par DR
Crise à Afféry : les ministres Patrick ACHI et Koffi Koffi Paul sur le terrain
Lundi 21 février 2012, Akoupé (Affery): suite aux évènements survenus les 17 et 18 Février 2013 à Akoupé, les représentants du gouvernement se sont rendus dans la localité pour informer les populations des mesures prises en Conseil des Ministres.


 Vos outils




Le calme revient petit à petit, mais la tension reste toujours tendue. Près de cinq jours après les affrontements entre les populations autochtones et les FRCI, le feu couve toujours. Pour faire baisser définitivement la tension, le gouvernement a dépêché avant-hier, Paul Koffi Koffi, ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense et Patrick Achi, ministre des Infrastructure Economiques. A la résidence du sous-préfet où les deux émissaires du gouvernement ont reçu les populations, Paul Koffi Koffi s’est voulu clair. « Le gouvernement nous envoie vous annoncer le renforcement de la sécurité ici. Je rappelle que les FRCI ont été déployées ici pour contrer les assaillants qui se sont repliés dans la forêt de Grand-Yapo après les attaques de nos positions à Agboville », a-t-il expliqué. Ils sont ici, à –t-il précisé pour la sécurité des populations d’Affery mais aussi de tous les Ivoiriens. Il faut que cela soit su, a-t-il martelé. Toute fois devant les difficultés de cohabitation, le gouvernement a décidé, a-t-il fait savoir, d’un repli stratégique des FRCI. « Nous allons les redéployer à Alepé, d’où ils viendront faire des patrouilles mixtes ici avec les autres composantes des FRCI que sont les policiers et les gendarmes », a clarifié le ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense. D’ailleurs, a-t-il révélé : « un nouveau commissaire a été nommé à Affery. Progressivement il s’installera ici avec ses hommes. Je vous demande de faciliter son installation ». Avant, le ministre des Infrastructures Economiques a rappelé que la crise entre les FRCI et les populations autochtones a failli dégénérer en un affrontement entre malinké et autochtone. « Il a fallu les bonnes offices des cadres, des élus, du corps préfectoral pour les choses s’estompent. J’invite les jeunes des deux comités à l’entente », a-t-il exhorté. Le président de la mutuelle de la ville, le maire, le président des jeunes Attié et celui des jeunes malinké ont salué cette initiative du gouvernement qui selon eux va contribuer à ramener la paix dans ma ville. Tous ont pris l’engagement, chacun à son niveau de jouer sa partition pour le retour définitif de la paix dans la ville. La délégation ministérielle s’est rendue au domicile des deux morts, suite aux évènements, pour présenter les condoléances du gouvernement aux familles éplorées. Paul Koffi Koffi a, par la suite eu un huis-clos de plusieurs minutes avec les FRCI à leur base d’Affery. Rien n’a filtré de cette rencontre.

Thiery Latt



Crise sociale à Afféry: Les ministres Achi et Koffi appellent les populations au calme
Publié le: 22/2/2013  | 

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires