Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3977 du 23/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Société

Assamoi Florentin, préfet de Sipilou : “Nous voulons une sécurité maximale”
Publié le samedi 23 fevrier 2013  |  Le Patriote




 Vos outils




« Sipilou est une ville stratégique et d’avenir. Nous avons une brigade de gendarmerie, un détachement de FRCI. Bientôt un commissariat verra le jour. Mais Compte tenu de sa position de ville frontalière nous souhaitons que la sécurité soit maximale ». Voici une des principales doléances lancées à notre passage par le préfet de Sipilou, Assamoi Florentin, qui est lui-même sans bureau et occupe un local de la mairie, travaillant avec le strict minimum. Grâce à la générosité du ministre Mato Loma Cissé, qui a mis à sa disposition sa résidence, il a pu se loger. On ne peut pas en dire autant pour le sous-préfet, Djédjé Gogoua Théophile, présent à Sipilou depuis 2007. Lui aussi est sans logement. Les bureaux de la sous-préfecture sont logés dans un bâtiment semblable à un entrepôt et sans équipements, qui ôterait la fierté à tout Ivoirien. La seconde doléance du préfet de Sipilou porte sur le bitumage de la route Biankouma-Sipilou. Toutefois, le préfet Assamoi Florentin nous a informés du démarrage du reprofilage lourd de cette voie longue de 70 Km. « Sipilou est un département d’avenir. L’élevage et l’agriculture y sont fortement pratiqués. En plus de la richesse du sous-sol. Mais, il nous faut une bonne route pour pouvoir évacuer tous ces produits vers nos ports », plaide-t-il. Enfin, le préfet de Sipilou a mis le doigt sur les télécommunications qui font énormément défaut à la ville. Il s’agit surtout de l’absence du téléphone fixe. « Nous ne pouvons pas faire de fax encore moins bénéficier d’une connexion internet », déplore-t-il.

RS

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires