Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3320 du 23/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Sport

Après 100 jours à la tête du ministère des Sports - Alain Lobognon : «Le sport ivoirien est sinistré»
Publié le samedi 23 fevrier 2013  |  Le Nouveau Réveil




 Vos outils




Le ministre de la Promotion de la Jeunesse, des sports et loisirs, Alain Lobognon, a fait le bilan de ses 100 jours à la tête du ministère des Sports, hier, au cours d’un déjeuner de presse, au restaurant Aboussouan de Treichville. C’est le 22 novembre que le président de la République lui a donné la charge de ce département ministériel en plus de celui de la promotion de la jeunesse dont il a la charge depuis le 1er juin 2011. 100 jours après, il a fait le constat que «le sport ivoirien est profondément sinistré et a besoin d’une thérapie de choc». Pour lui, «cela passe par de profondes réformes». Le ministre entend donc mettre en œuvre une politique volontariste pour booster le football ivoirien. La politique nationale de sport et la loi sur le sport sont pour lui le socle de «la vulgarisation et de la professionnalisation» avec la définition d’un cadre juridique du sport en Côte d’Ivoire. Les infrastructures sportives qui n’ont pas été renouvelées, selon le ministre, depuis une trentaine d’années, bénéficient aujourd’hui, de son avis, d’un «programme de réhabilitation et de construction». Dans cet élan, le gouvernement s’est engagé à doter la Côte d’Ivoire de «terrains de sports, de stades de compétitions internationales et surtout de salles pour les sports dits de mains et de combats». Il a d’ailleurs annoncé que «les premières salles seront construites à Korhogo, Bouaké, Yopougon, Abobo et Cocody, en vue de rapprocher les aires de jeu des amateurs de disciplines sportives». A l’intérieur comme à Abidjan, en définitive, le ministre a promis d’engager des travaux d’envergure «pour doter notre pays d’infrastructures de qualité». Au niveau de la gestion des fédérations, Alain Lobognon a annoncé que «dorénavant, aucun comité directeur n’organisera des élections». Le ministre a aussi abordé la question du financement du sport. Pour lui, la taxe spéciale sur le tabac appelée parafiscalité (reversée dans un panier commun appelé Fonds ivoirien pour le développement du sports (Fids) sera complétée par d’autres ressources. Les jeux de la natation, les mutuelles des sports et la Fédération des sports militaires connaitront, selon Alain Lobognon, un regain de dynamisme. Il n’a pas omis de faire un tour d’horizon sur la promotion de la jeunesse. La création du Conseil national de la jeunesse, le programme national du volontariat et l’institution du Fonds national de la jeunesse sont le signe de sa volonté d’appuyer «les jeunes dans leurs initiatives».

François Konan

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires