Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Art et Culture

Une ambassadrice pour l’Afrique : Mariam Sy Diawara s’est donnée pour mission de représenter au mieux toute l’Afrique en Amérique
Publié le dimanche 24 fevrier 2013  |  Le Banco


Diaspora
© Autre presse par DR
Diaspora : Mme Mariam Sy Diawara, fondatrice de la Maison de l`Afrique-Mandingo, Montréal (Canada)
Photo; Mme Mariam Sy Diawara, ex-Directrice générale de Ivoire Media et fondatrice de la Maison de l`Afrique-Mandingo, Montréal (Canada)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Mariam Sy Diawara vit à Montréal depuis 2000. Elle était venue pour une année sabbatique. Des violences dans son pays natale, la Côte d'Ivoire, l'ont empêché de retourner chez elle. Depuis elle a élu domicile dans Bordeaux-Cartierville et fondé la Maison de l'Afrique-Mandingo.

Sujets : Maison de l'Afrique-Mandingo à Montréal , Afrique , Montréal , Québec
«Rester ici sans rien faire pour mon pays d'origine et mon continent était pour moi impossible», raconte-t-elle. «En créant cet espace, je voulais donner à l'Afrique un toit et un repère», explique Mariam Sy Diawara. En 2004, le projet devient réalité, mais au prix de grands sacrifices. Elle finance quasiment seule cette institution. Femme de communication, elle avait fondé un des plus importants groupes africains de publicité. Elle consacre aujourd'hui son temps et son énergie à la maison de l'Afrique-Mandingo. Pour cela elle a été honorée à l'occasion du Mois de l'histoire des noirs.

La Maison de l'Afrique-Mandingo à Montréal est une véritable entreprise. Mais c'est aussi un lieu pour la promotion des arts et des cultures africaines. «On explique aussi toute la diversité que représente l'Afrique aux Québécois et aux Canadiens», indique-t-elle. Les Africains d'ici y trouvent aussi des outils, pour mieux s'intégrer. «Les Africains qui cherchent des marchés pour leurs produits trouvent une aide et des conseils qu'ils ne pourraient pas trouver ailleurs», souligne celle que l'on appelle l'ambassadrice de l'Afrique.
Mieux faire connaître l'Afrique

Mariam Sy Diawara s'est établie définitivement à Montréal depuis un peu plus de 13 ans. Elle était déjà venue en 1982 dans la métropole dans le cadre du Mondial de la pub francophone.
«J'ai beaucoup aimé la ville. Il fait bon vivre ici», remarque-t-elle. Elle a d'ailleurs encouragé ses enfants à venir étudier ici. Ce lien avec le Québec et le Canada a donné lieu à une démarche beaucoup plus profonde quand elle a compris la nécessité de mieux raconter l'Afrique en Amérique. «Il faut expliquer aux gens que l'Afrique ce sont plusieurs pays, plusieurs cultures, plusieurs langues», souligne-t-elle. «En prenant de la distance, on prend aussi de la hauteur et dès lors on parle avec moins d'idéalisme de la réalité africaine aux Américains», confie-t-elle. Il est vrai que l'Afrique a trouvé chez Mariam sa meilleure représentante

En prenant de la distance, on prend aussi de la hauteur et dès lors on parle avec moins d'idéalisme de la réalité africaine aux Américains.

- Mariam Sy Diawara

Une image réelle

La Maison de l'Afrique offre des services aussi variés que la mise en relation d'affaire ou l'établissement de partenariats Afrique-Amérique du Nord entre des gens d'affaires. Elle offre aussi des espaces de promotion commerciale, devenant ainsi la vitrine de l'Afrique la plus importante en Amérique du Nord. Mais les expositions, les journées gastronomiques, les projections de films, les conférences qu'elle organise, donnent au continent noir la visibilité qu'il n'avait assurément pas. C'est probablement cette immense volonté de donner une image de l'Afrique qui a convaincue Mariam Sy Diawara de créer le prix spécial pour la promotion d'une meilleure image de l'Afrique. Un prix doté de 8000$. Il récompensera dans le cadre du Fespaco, le festival panafricain du cinéma et de la télévision au Burkina Faso, la meilleure création pour la promotion de l'Afrique. Mariam se prépare à ce voyage pour aller remettre ce prix pour la première fois, ce mois de février

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires