Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2836 du 25/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

«Devoir de réconciliation» en Côte d’Ivoire : Rolland Dagher montre le chemin aux Ivoiriens
Publié le lundi 25 fevrier 2013  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

«La réconciliation, c’est la croix de notre rédemption que notre Histoire commune nous condamne à porter, si nous ne nous décidons pas à tourner les tristes pages de notre passé pour avancer ensemble, libérés des chaînes de la haine qui nous confinent dans la vengeance et le désespoir», écrit l’homme d’affaires ivoiro-libanais, Roland Dagher à la page 31 de son dernier ouvrage intitulé «Devoir de réconciliation». Un essaie politique qui vient d’être publié aux éditions Nei-Céda. Comme il faut s’attendre, l’homme plaide pour une Côte d’Ivoire, qui se réconcilie avec elle-même, qui arrive à panser ses palies béatement ouverte depuis la crise postélectorale. Dagher ne parle pas en érudit, d’une quelconque science. Il envoie un message de paix au nom de la Côte d’Ivoire. L’homme est un autodidacte comme la Côte d’Ivoire en connait par millier. Son langage est donc dépouillé de toutes formules inutiles. Et son récit se décline le long des pages, avec beaucoup de documentations et d’exemples de réconciliation qui se sont déroulés dans plusieurs pays africains. Daghers qui a aussi souffert de la Côte d’Ivoire sait bien de quoi il parle. Et il sait aussi pourquoi il appelle les Ivoiriens à cette tâche qui du moins reste très ardue. Daghers ne le cache d’ailleurs pas. Elle ne sera pas une partie de dîner-gala, mais la Côte d’Ivoire n’a pas d’autre choix à faire que d’appeler au suicide collectif. Cet Ivoiro-libanais n’est pas à son premier ouvrage. Bien avant la crise postélectorale, il avait publié un autre essaie intitulé «Si je peux me permettre…»

Guehi Brence

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires