Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2836 du 25/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment

Politique

Sonnés par les révélations à la Cpi : Le régime prépare une machination à Abidjan
Publié le lundi 25 fevrier 2013  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’audience de confirmation ou d’infirmation des charges contre le Président Laurent Gbagbo ouverte le mardi 19 février 2013, à la Cpi, donne des insomnies au pouvoir Ouattara. Sonné par la démonstration de la défense de M. Gbagbo, le régime Ouattara est en quête de preuves pour voler au secours de la Procureure, Fatou Bensouda. Le régime actuel se jette dans un montage grotesque avec point de départ, la commune d’Abobo. Cette commune a été le lieu de refuge du «Commando invisible» durant la crise postélectorale. Dans l’arrière cour de la mairie d’Abobo, le samedi 23 février 2013 des individus y ont été amassés. Des questions leurs ont été posées dans le but de témoigner en qualité de «victimes» dans cette crise ivoirienne. Avec la complicité de Rfi, ce jour-là, au moins 200 à 300 personnes ont été mobilisées pour disent-elles, «porter la contradiction» à la Défense de Laurent Gbagbo. Des victimes peu ordinaires qui sont mobilisées pour sauver un régime aux abois. Car de toute évidence, après quatre jours d’audience, le piège se renferme sur le camp Ouattara.

L’implication directe des chefs de guerre et des responsables de l’ex-rébellion dans la crise qui a endeuillé la Côte d’Ivoire ne fait assurément plus aucun doute. La défense de Gbagbo a nommément cité des noms qui auront à répondre de leurs actes devant la justice de l’Histoire.

Mais en attendant, face à la force de frappe de la Défense et au manque de preuves contre le Woody de Mama, la machination se prépare, mais s’avère laborieuse. Des sources révèlent qu’après Abobo, la commune de Koumassi et bien d’autres seront le théâtre de fabrication de fausses preuves et de collecte de faux témoignages.

T. N’Gotta

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires