Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3322 du 26/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Sport

Réconciliation à l’Africa : Les Mam pourront-ils se défaire des conflits d’intérêt ?
Publié le mardi 26 fevrier 2013  |  Le Nouveau Réveil


Campagne
© Ivoire-Presse par FN
Campagne présidentielle de la FIF : 40 présidents des clubs autour de Augustin Sidy Diallo
Samedi 3 septembre 2011. Abidjan, l’espace Crystal de Marcory. Le candidat Augustin Sidy Diallo reçoit une quarantaine de présidents de clubs autour d`un bon repas. Photo: l`arrivée du président de l`Africa sports


 Vos outils




Le Conseil d’administration de l’Africa sports d’Abidjan piloté par Koné Cheick Oumar et le comité d’hoc dirigé par Serges Dogba, une dissidence qui réclamait à cor et à cri une assemblée générale pour changer les instances dirigeantes de club Vert et rouge, se sont réconciliés. C’était lors d’une assemblée générale dite de remobilisation et de réconciliation tenue à la Caistab, au Plateau, le dimanche 24 février 2013. L’Africa sports entend ainsi repartir du bon pied pour mettre fin à la descente aux enfers depuis la saison 2012. Pour bien faire les choses, Me Koné Cheick Oumar a admis au sein du conseil d’administration deux leaders de la dissidence, à savoir Serges Dogba et Me Emile Sonteh. A cette occasion, le président du Conseil d’administration a cru bon de se projeter dans l’avenir, notamment par la création de comités communaux avec à la clé des espaces "Oyé" à Treichville, à Marcory, à Port-Bouet, à Yopougon, à Adjamé et à Abobo. En tout cas, le tableau présenté le samedi dernier par les membres associés donnent à penser que l’Africa a pris conscience que seules la cohésion et l’unité permettent à un club de glaner des lauriers. Malheureusement, il est de tradition au sein du club Vert et rouge de toujours mélanger les pinceaux par des querelles intestines et des conflits d’intérêts. De Zinsou à Koné Cheick Oumar en passant par Doré Lacina, l’Africa a toujours connu des séismes qui ont freiné le club dans son élan de conquête de grandeur et de victoires. Les Ivoiriens, ironiquement, associent l’image de l’Africa à "palabres, crise, etc. Aujourd’hui, c’est une belle image que le président du comité d’administration, Koné Cheick Oumar, et le groupe de membres associés tombé dans la dissidence, sous la sagesse du médiateur Me Cheickna sylla, donnent à la Côte d’Ivoire et au monde entier. En décidant de mettre les intérêts personnels de côté pour ne voir que l’intérêt du club, les dirigeants de l’Africa ont évité un piège mortel. Les preuves sont là qui montrent que dans la division, aucun projet de ne peut Prosper.
A bon entendeur…
François Konan

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires