Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Afrique

Sommet CEDEAO : Au moins 475 milliards de FCFA nécessaires pour le Mali (Diby)
Publié le mardi 26 fevrier 2013  |  AIP


Coopération
© Abidjan.net par Atapointe
Coopération : le ministre des Affaires étrangères, SEM. Charles Diby Koffi au dîner offert par le gouvernement ivoirien en l`honneur de son homologue belge, SEM. Didier Reynders
Mercredi 13 février 2013. Abidjan. Restaurant Le Toit d`Abidjan, Hôtel Ivoire, à Cocody. Le ministre d`Etat, ministre des Affaires étrangères, SEM. Charles Diby Koffi au dîner offert par le gouvernement ivoirien en l`honneur de son homologue belge, SEM. Didier Reynders en visite en Côte d`Ivoire


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Un sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) centré essentiellement sur la crise malienne, s’ouvre mercredi à Yamoussoukro, avec la préoccupation de l’organisation de mobiliser au moins 450 milliards de FCFA, soit deux fois plus que ce qu’ont promis les donateurs pour soutenir la guerre contre les jihadistes dans le nord du pays.

Lors de la session extraordinaire du Conseil de médiation et de paix de l’organisation tenue lundi à Abidjan, le ministre ivoirien des Affaires étrangères a estimé à 950 millions de dollars US (environ 475 milliards de FCFA), nécessaires soutenir les forces africaines et maliennes engagées sur les fronts dans le combats contre les groupes armés islamistes qui occupaient le nord du Mali.

La communauté internationale avait promis en janvier, lors d’une conférence à Addis-Abeba, une enveloppe financière de plus de 455 millions de dollars (227 milliard s de FCFA)) pour la résolution de la crise politico-militaire au Mali.

Les chefs d’Etat devront réfléchir sur les modalités et les mécanismes devant permettre de renforcer l’effectif des soldats africains de la MISMA, dont le nombre à terme pourrait être relevé de 6000 à 8000 hommes.

Ce Sommet de la CEDEAO permettra également aux dirigeants des 15 Etats membres de faire le bilan du processus de la transition en Guinée Bissau où des forces ouest-africaines sont également engagées pour veiller au maintien de paix.

Tm/kp

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires