Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage



 Autres articles

Comment

Société

Le ministre ivoirien des PTIC participe au SMSI, à Paris
Publié le mardi 26 fevrier 2013  |  AIP




 Vos outils




Abidjan – Le ministre ivoirien de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication (PTIC), Bruno Nabagné Koné participe au Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) qui se tient de lundi à mercredi au siège de l’UNESCO, à Paris (France).
Selon une note d’information du ministère transmise mardi à l’AIP, ce Sommet porte sur le thème « Vers des sociétés du savoir pour la paix et le développement durable ». Placé sous l’égide de l’ONU, en collaboration avec l’Union internationale des télécommunications (UIT) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), il porte sur les enjeux et les défis des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour les sociétés modernes.
Le SMSI a pour vocation d’établir une vision commune du rôle des TIC pour le partage de l’information et de la connaissance, et de proposer des orientations et un plan d’actions en vue de combler la fracture numérique entre les pays pauvres et les pays développés.
Cette année, le Sommet a pour objectif d’examiner les tendances et les évolutions en matière de TIC et de construire une nouvelle vision de la société de l’information et du savoir durable, dans le cadre du processus d’examen global du SMSI prévu à l’horizon 2015.
En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, le gouvernement a adopté un nouveau cadre juridique et institutionnel des TIC, défini une politique ambitieuse du service universel et élaboré un schéma directeur des TIC d’une part, un plan d’action transversal (E-gouv) en vue d’améliorer l’efficacité des services publics et la qualité des échanges entre l’Administration, les entreprises et les citoyens, et d’autre part, des déclinaisons sectorielles e-santé, e-agriculture, e-éducation, etc.
Aussi, c’est l’occasion pour les décideurs, plus précisément pour la délégation de la Côte d’Ivoire d’évaluer les progrès réalisés, d’examiner les tendances et les évolutions en matière de TIC et de construire une nouvelle vision de la société de l’information et du savoir durable.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires