Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2771 du 26/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Afrique

Dernière minute / Togo : Loïk Le Floch-Prigent libéré, hier et en route pour la France
Publié le mercredi 27 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




Cette fois, c'est la bonne. Selon nos informations, Loïk Le Floch-Prigent devait prendre un vol à Lomé, hier mardi 26 février dans la soirée, en direction de la France.

Selon les informations de Jeune Afrique, le Togo a donné son accord à l'extradition de Loïk Le Floch-Prigent vers la France. L'ex-patron du groupe Elf devait prendre un vol à Lomé, hier mardi soir, en direction de Paris. Il était temps. Le 19 février, dans son cachot de Lomé, Loïk Le Floch-Prigent a été victime d'un petit malaise cardiaque. Le mal a été diagnostiqué par le médecin du poste consulaire français. En visite à Paris le 29 janvier, Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, le Premier ministre togolais, avait déclaré que le Président Faure Gnassingbé ne serait pas opposé, si la justice le décidait, à un rapatriement médical de Le Floch, incarcéré depuis septembre 2012 pour complicité d'escroquerie. L'ex-détenu souffre aussi d'un cancer de la peau qui ronge sa jambe gauche. Le 13 février, un communiqué du Parti socialiste français estimant la démocratie «bafouée» au Togo avait provoqué la colère des autorités et compromis les efforts du consultant Michel Scarbonchi, ex-député européen radical de gauche, lequel, présent à Lomé, avait bon espoir de ramener Le Floch à Paris.
Source : Jeuneafrique.com

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires