Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 2771 du 26/2/2013

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage



 Autres articles

Comment


Art et Culture

Miss CI 2013 / finale régionale du Sud-Comoé / Des candidates s’oublient… : Miss Dia Aïssata met à Aboisso au tapis
Publié le mercredi 27 fevrier 2013  |  L’intelligent d’Abidjan




 Vos outils




Sur les dix-sept (17) filles présentes au casting, le vendredi 22 février dernier, douze (12) d’entre elles ont obtenu leurs tickets pour la finale régionale du samedi 23 février. Miss Sud-Comoé 2013, Dia Aïssata et sa première dauphine Diwa Angela sont qualifiées pour la finale nationale du 1er juin 2013.

Quatre candidates perdent leur latin

Si la beauté et l’intelligence vont de pair, l’on dira alors que le Comité Miss Côte d’Ivoire (COMICI) a eu le nez creux en optant pour le retour du speech (oral), au cours des phases de présélections de cette 17è édition. Il a fallu attendre le deuxième passage en tenue de soirée pour réaliser combien de fois, il était important de le (speech) faire. Sur le ‘’T’’, les candidates Dié Vanessa (N°4), Diwa Angela (N°8), Dia Aïssata (N°10) et Bouabré Houmou (N°12) ont carrément balbutié à la vue du public. Elles avaient oublié leurs récitations de poésies. L’assistance a toute suite compris que les messages sur le thème de l’année ‘’La Tolérance’’ n’étaient pas spontanés : c’était du par cœur. On a vu les candidates faire de la récitation. Comme ce fut le cas la semaine dernière, dans la région du Göh (Gagnoa), les spectateurs n’étaient guère tolérants. On les entendait huer les candidates qui butaient ou titubaient sur les mots. « Fort heureusement, les messages prononcés par les candidates n’étaient pas notés. Cela n’a pas influencé le choix du jury », rassure la présidente du jury, Madame Kobenan Brigitte. Toutefois, dans leurs tenues de soirée réalisées par le styliste Consty Couture à Aboisso, robes en bustiers, pincées au niveau des hanches, puis volantes vers le bas, il était difficile d’apprécier aisément le déhanchement, la plastique et la prestance des douze (12) candidates.

Miss Dia Aïssata met Aboisso K.O

Elle n’attendra ni les résultats des jurés ni les trois passages pour convaincre le public, venu assister nombreux, le samedi 23 février 2013, à la soirée du concours Miss Côte d’Ivoire tenue sous l’Appatam ‘’Brou Gustave’’ au quartier commerce d’Aboisso. Qui marquait un prélude à la célébration de la journée internationale de la femme (le 8 mars prochain). Pour son 1er passage en tenue traditionnelle, son jeune âge (18 ans, la plus petite en âge de toutes les 12) et sa grande taille (183 cm, la grande de toutes) mettent ‘’le poing gauche’’ qui envoie toute l’assistance au tapis. Tout le monde est K.O debout. Il s’ensuit des cris d’enthousiasme de tous ordres. Le peuple Sanwi l’adopte aussitôt et ne la lâchera plus. Même les tenues traditionnelles ou exotiques de certaines candidates notamment la tenue de Lathé Bénédicte (N°2) faite de peau d’Antilope, ne fera changer d’avis au public. Puis, au deuxième passage en tenue de soirée, l’étudiante de prépa-Marketing-Management au Groupe HEC (Hautes études de Commerce) d’Abidjan-Cocody place ‘’Une droite’’ décisive qui cloue une deuxième fois les jurés et le public au sol. Cela jette l’émoi au sein de l’assemblée. Les onze (11) autres candidates ne se laissent pas faire. Elles multiplient les ‘’esquives’’ en proposant de l’assurance et des démarches gracieuses aux six membres du jury. Mais que nenni ! Les candidates restent néanmoins désarçonnées. Le jury et le public, eux, campent sur leurs positions : la candidate N°10, Dia Aïssata garde un avantage aux ‘’poings’’ . Son élégance et son déhanchement portent l’uppercut, le coup de grâce au troisième passage. Son assurance, sa démarche majestueuse, son sourire et sa plastique svelte dans la tenue Olympique (maillot de bain) assomment tout le monde. Une parade rythmée des douze candidates sur le ‘’T’’ met fin aux différents défilés et échaude les spectateurs. A la proclamation des résultats, Mme Kobenan Brigitte prononce le verdict. Le score est sans appel. Dans des salves d’applaudissements, Dia Aïssata est élue Miss Sud-Comoé 2013, avec un total de 144 points sur 180, soit une moyenne de 8 sur 10. Une victoire écrasante qui se traduit par quinze (15) points d’écart. Sa première dauphine, la candidate N°8, Diwa Angela cumule 129 points et 7,16 sur 10) de moyenne. Celle-ci distance la deuxième dauphine, Lathé Bénédicte (candidate N°2) de deux points (126 points). Au regard des règles en vigueur pour cette 17è édition, ce sont la Miss Dia Aïssata et sa première dauphine Diwa Angela qui représenteront la région du Sud-Comoé à la finale nationale du samedi 1er juin prochain. Ces deux reines de la beauté tenteront ainsi de ravir la prestigieuse couronne de Miss Côte d’Ivoire 2013 et ce, quinze (15) ans après N’cho Laetitia (1ère dauphine régionale d’Aboisso en 1998 et Miss Côte d’Ivoire 1998) et quatre (4) ans après Gnago Dakoury Rosine, Miss Aboisso 2009 puis Miss Côte d’Ivoire 2009.

N’cho Laetitia, coup d’essai devenu coup de maître

L’ancien président du comité régional du Sud-Comoé, par ailleurs, parrain de la soirée, Jean-Paul Bénié, dira à propos de cette dernière : « N’cho Laetitia a été Miss Côte d’Ivoire. Sa mère ne voulait pas. J’ai dû à l’époque, la convaincre. Sa fille N’cho Laetitia a eu une villa etc. N’cho Laetitia, c’était un coup d’essai qui est devenu un coup de maître », a-t-il témoigné. Sans oublier Diaha Perle Audrey, Miss Aboisso 2010 et 1ère dauphine nationale de Miss Côte d’Ivoire 2010, Da Silva Inès Adjoua. « La Miss Dia Aïssata me ressemble physiquement. Le trio a été un bon choix. Elles étaient mes favorites. Je pense que Miss Sud-Comoé a sa place dans le trio national », a déclaré à chaud la Miss sortante, Bangoura Adeline. Le président du Comici régional, Assalé Bouadou a, quant à lui, émis un vœu : « On souhaite remonter sur le podium pour une troisième fois. On attend de voir le 1er juin prochain, pour savoir si la chance nous sourira ». Ce week-end, la caravane Miss Côte d’Ivoire séjournera dans la région du Haut-Sassandra, à Daloa.
Patrick Krou, envoyé spécial à Aboisso

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires